publicité

Papillonite : la surveillance se renforce

Des papillons cendres ont été signalés dans différentes communes du littoral. De quoi susciter l’inquiétude auprès de ceux qui craignent la papillonite. Mais il n'y a pas de signe d'invasion pour le moment même si la prudence reste de mise.

© CROPP
© CROPP
  • Jessy Xavier
  • Publié le
Des papillons cendres à Rémire-Montjoly, Matoury, Iracoubo ou encore Roura et il n’en faut pas plus pour raviver le spectre de 2012. Vérification faite auprès de la cellule régionale d’observation et de prévention de la papillonite ces émergences sont confirmées mais reste très modérées. Les papillons cendres responsable de la papillonite ont un cycle trimestriel, la cellule indique donc qu’une surveillance renforcée sera opérée pour la prochaine éclosion prévue en octobre. L’objectif étant d’anticiper en estimant la population de chenilles plusieurs mois avant l’arrivée du papillon. Une tâche peu aisée car l’on sait grâce à la thèse en cours de la biologiste Marina Ciminera que les foyers peuvent se retrouver en forêt et non pas uniquement dans les mangroves comme on le pensait par le passé.
La vigilance reste de mise 

Le reportage de Sébastien Laporte
Des papillons cendres sur le littoral


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play