Les pays de l’ALBA serrent les rangs et annoncent une relance de Petrocaribe

politique
ALBA
Les Etats-Unis déstabilisent l’Amérique Latine. C’est le message envoyé par le sommet de l’ALBA, l’alliance bolivarienne pour les Amériques, réuni à Cuba.
L’alliance, en perte de vitesse, regroupe des pays de gauche du Continent américain. Pour faire face et se remettre en selle, elle serre les rangs et annonce des initiatives comme une relance du plan Petrocaribe, qui fournissait du pétrole bon marché dans la région.
En butte aux sanctions américaines contre Cuba et le Venezuela, et à un retour des régimes de droite, comme en Bolivie ou au Brésil, la gauche du continent contre-attaque. Réunis à la Havane les leaders des pays de l’Alba, l’alliance bolivarienne pour les Amériques serrent les rangs, et annoncent plusieurs mesures solidaires à destination de la région par la voix de Nicolas Maduro, président du Venezuela :

« Nous avons décidé de relancer avec force le plan Petrocaribe qui est fondamental pour la sécurité énergétique définitive de la Caraïbe.  Nous avons décidé de relancer avec force l’Opération Miracle, l’ALBA culturel entre autres. »

ALBA
L'ALBA veut resserrer les rangs et développer ses actions


Petrocaribe et l’Opération Miracle

Le plan Petrocaribe a  procuré du pétrole vénézuélien à tarif préférentiel à plusieurs nations de la région, notamment dans la Caraïbe. Sa mise en veilleuse a eu des effets désastreux dans plusieurs d’entre elles. La situation actuelle du Venezuela laisse planer un doute sur la relance annoncée par Nicolas Maduro.
En revanche, grâce à l’Opération Miracle, moins coûteuse, des millions de déficients visuels pauvres, d’une vingtaine de pays, ont été opérés par des médecins cubains.


Miser sur la contestation populaire dans les pays passés à droite

C’est bien ce public des pauvres du continent que visent les leaders de l’ALBA pour reconquérir le terrain perdu. En s’appuyant sur les contestations populaires chez leurs voisins de droite comme l’explique Miguel Diaz Canel, le président cubain « Les protestations populaires sont le résultat de la lutte contre les inégalités accumulées et les injustices sociales au fil des années et elles continueront et deviendront plus importantes tant que leurs causes ne seront pas prises en compte. »


L’ALBA veut reprendre du poil de la bête

L’ALBA qui s’effiloche a besoin de reprendre du poil de la bête. Elle regroupe encore une dizaine de pays comme le Venezuela, Cuba ou encore le Surinam. Mais l’Equateur et la Bolivie s’en sont retirés récemment.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live