Les pêcheurs luttent pour leur secteur en très grande difficulté

pêche
Les pêcheurs en colère à la Direction de la Mer le 6 avril
Les pêcheurs en colère à la Direction de la Mer le 6 avril ©Yves Robin
Les pêcheurs sont en colère. Le 6 avril, le collectif Sauvegarde Pêche 9.7.3. a rendu à la Direction de la Mer à Cayenne, un cahier de revendications dans lequel ils font état d'une filière en faillite et de la mort programmée de la profession en Guyane. Ils espèrent être reçus ce lundi.
Depuis des mois la colère et l'inquiétude montent chez les pêcheurs. Ils dénoncent la mort programmée de leur profession. Le collectif Sauvegarde Pêche 9.7.3 a remis vendredi 6 avril un cahier de revendications qui détaillent les difficultés de leur filière qu'ils disent en faillite en manque de 180 marins et capitaines. Le porte parole du collectif Joël Pied a expliqué :

"Depuis 2 ans, un nombre important de navires est l'arrêt faute de marins, il y a un certain nombre de restrictions.Toutes les mesures qui permettaient une activité jusque là ont été supprimées sans procédures de remplacement et nous voyons bien que la marche forcée imposée n'est pas accompagnée des structures qui permettraient d'assurer les formations et de mettre la main-d'oeuvre à disposition"

C'est aussi ce que dénonce Léonard Ranaught membre du collectif :

"...sachant que la main d'oeuvre est à 95% étrangère et même en France métropolitaine, ils font appel à de la main d'oeuvre africaine... des titres de séjour ont été donnés en 2014, aujourd'hui ils sont remis en question. Les marins ont des difficultés, leurs titres sont annulés. On est sur un processus où on veut supprimer la main-d'oeuvre étrangère."


Les pêcheurs n'ont pas été reçus. Ils ont laissé le cahier de de doléances. Ils ont donc prévu de se représenter à la Direction de la Mer ce lundi.

Écoutez leurs déclarations
Les Outre-mer en continu
Accéder au live