Le phénomène climatique la Niña perturbe la pluviométrie de l'Amazonie

météo
La forêt de Guyane
Survol de la forêt en Guyane ©Guyane 1ère
El Niño provoque la sécheresse, la Niña entraîne une pluviométrie importante. Pour l'Amazonie, il est désormais question de pluies. Manaus, capitale amazonienne, depuis quelques semaines vit sous des trombes d'eau d'une densité exceptionnelle et cela devrait durer des mois. 
La saison des pluies appelée hiver amazonien dure de novembre à avril au Brésil. Cet hiver 2016-2017 devrait être particulièrement humide. Le phénomène climatique la Niña s'est installé au dessus de l'Amazonie et Manaus la capitale a connu un épisode de pluie particulièrement important le 27 décembre dernier avec 112mm d'eau accumulée. Le total du mois de décembre dépassera les 400 mm.
Cet épisode ne sera pas isolé, les prochaines semaines et mois seront à surveiller, d'ailleurs le Centre de surveillance et de mise en garde en cas de catastrophe naturelle ( le Cemaden) reste en alerte.
Si le phénomène Niña se produit moins fréquemment que le phénomène Ninõ, de 9 à 12 mois tous les 2 à 7 ans, les conséquences peuvent être catastrophiques pour le bassin amazonien dans le nord et le nord-est du Brésil où pourraient se produire des inondations dévastatrices.
Somme toute, ce phénomène climatique reste très proche de la Guyane où les fortes pluies sont au rendez-vous depuis 15 jours. Selon les service de Météo France, la Guyane devrait être très arrosée durant la période du carnaval ou tout au moins jusqu'au mois de février 2017.