« Photo de groupe, au bord du fleuve », ce vendredi 28 janvier, à 20h à L’Encre de Cayenne

théâtre
adaptation,compagnie,emmanuel dongala,espace culturel ho ten you,guyane,la ruche,mise en scène valérie goma,photo de groupe au bord du fleuve,pièce,roman,rémire-montjoly,théâtre ©RONAN LIÉTAR
« Photo de groupe, au bord du fleuve », une pièce de théâtre, adaptation du roman d’Emmanuel Dongala. L’histoire nous plonge dans le quotidien, d’ouvrières, précaires, des casseuses de cailloux. Un jour, elles décident de se rebeller, uniquement pour obtenir un salaire décent. Entre violence policière, révolte, drame, et joie de vivre. Cette adaptation de Valérie Goma, mêle, tragédie, veillée festive et toute une galerie de personnages.

Un point de départ, la rencontre, entre l’auteur Emmanuel Dongala, et celle qui adaptera son roman, en pièce de théâtre, Valérie Goma.

Plusieurs résidences artistiques, en Europe, en Guyane, en République d’Haïti, et cela donne, « Photo de groupe, au bord du fleuve ». De la précarité jaillit, la solidarité. Des ouvrières révoltées, la violence, et la mort en toile de fond. Toute une galerie de personnages, qui nous transporte dans leur univers. De la danse, du chant, et beaucoup d’émotions.

©RONAN LIÉTAR

Pour Valérie Goma,

C’est un texte très féministe, mais aussi plein d’énergie. On a 6 acteurs, 3 musiciens sur scène, c’était très important, car c’est une pièce qui parle du collectif. La musique, aussi est très importante, elle fait partie du récit. On a une musique composée, par Éric Bonheur. Christophe Parailloux, à la batterie, un bassiste congolais, très connu, Michel Bass, car il fallait incorporer, jouer la rumba congolaise, qui est vraiment la musique authentique, de cette œuvre, d’Emmanuel Dongala.

Valérie Goma

adaptation du roman ,emmanuel dongala, "photo de groupe au bord du fleuve", mise en scène valérie goma, ©RONAN LIÉTAR

On a une chanteuse, comédienne Jessica Martin, Mariama Diedhiou, qui est d’abord danseuse, comédienne, mais qui chante également. Toute une galerie de personnages. L’idée, c’est que pendant la veillée, on retrace les événements qui ont conduit, ces casseuses de pierres, à côtoyer la mort.

Valérie Goma

Le  colonel autoritaire, et l’ouvrière timide

Niguella Pinas, est étudiante en droit, mais également comédienne. Dans cette pièce elle interprète deux rôles sur scène, un colonel, et une ouvrière, plutôt timide, mais qui a un rôle clé, pour instiller l’idée de la révolte.

Niguella Pinas comédienne ©v porphyre

J’interprète le rôle du colonel, il représente l’abus de pouvoir, la corruption, d’une certaine autorité politique et militaire. Comme deuxième rôle, Bilala, la casseuse de pierres. Elle lance l’idée de l’augmentation du sac de cailloux. En tant que comédienne, j’ai beaucoup apprécié, le mélange des disciplines. Le théâtre, la danse, le chant.

Niguella Pinas

Photo de groupe au bord du fleuve pièce adaptée du roman , d'Emmanuel Dongala, mise en scène signée Valérie Goma ©RONAN LIÉTAR

De Sainte-Lucie, à la Guyane, pour « photo de groupe au bord du fleuve ».

le comédien Richard Ambroise à gauche , à droite, la comédienne Niguella Pinas ©vp

Richard Ambroise, est originaire de Sainte-Lucie. Un comédien, aux multiples talents, (chant, danse contemporaine, jazz). Il est bien connu pour sa participation et ses performances dans la pièce cirque théâtre, Antipodes.   Pour cette pièce il interprète aussi bien la dame mystérieuse, qu’un tailleur de pierres, d’âge mûr. Un homme, dans ce microcosme de femmes, casseuses de pierres.

On est plongé dans un univers de femmes, on sent leur puissance, sur scène. On oscille, entre, comment arriver à se faire entendre, dans un monde de femmes. Mais aussi, comment leur laisser également, la parole aux femmes, pour qu’elles soient entendues, aussi.

Richard Ambroise comédien

Avec cette pièce, ce que j’ai vraiment apprécié, c’est de pouvoir jouer, déjà, je suis venu spécialement, ici en Guyane, pour ces représentations. J’ai vraiment apprécié aussi, l’approche de Valérie Goma. On peut donner son avis, il y a un échange, ce qui n’est pas forcément le cas, avec d’autres metteurs en scène. C’est une autre approche, une autre façon de procéder.

Richard Ambroise comédien

©RONAN LIÉTAR

« Photo de groupe au bord du fleuve », l’adaptation théâtrale, du roman d’Emmanuel Dongala, sera à l’ENCRE, ce vendredi à 20heures.