publicité

La planète Takoo : une plongée afro-caribéenne dans l'univers des mangas

« La planète Takoo » est le premier manga de Therry Dupré, professeur d’arts appliqués à Kourou. Le manga c’est une bande dessinée japonaise au graphisme efficace. Des millions de mangas sont vendus dans le monde entier. C'est le premier manga afro-caribéen, qui valorise le Djokan.
 

© MCT
© MCT
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le
© MCT
© MCT
"La planète Takoo"publié aux éditions Nerdar est le titre d’un manga afro-caribéen. Le scénario est simple. C’est le point de départ d’une grande saga dans des univers parallèles afro-caribéens. Un régal pour les amateurs du genre. Le manga est une bande dessinée japonaise respectant les codes des productions populaires japonaises. C'est une bande dessinée qui se dévore, le lecteur est fasciné par le graphisme des dessins.


Le Djokan art martial amazonien 

© MCT
© MCT
Dans un monde fantasmagorique, des triplés voient une goutte d’eau géante atterrir. Un homme surgit et l’aventure commence. Les personnages sont des héros et doivent se battre contre des entités qui veulent détruire leur monde. Ils sont des adeptes du Djokan un art martial amazonien qui leur permet de trouver la voie de l’esprit.
Un scénario succinct mais les amateurs du genre comprendront car le scénario n’est qu’un support à une série de dessins, de design très recherché par les amateurs.


La beauté du geste 

© MCT
© MCT
Le Djokan est un art martial inventé par Yannick Théolade en 2010. Il tire son origine de pratiques guerrières et des danses des Amérindiens, Noirs-marrons et créoles. Une gestuelle, et des mouvements que l'auteur prend plaisir à dessiner. Des dessins magnifiques en noir et blanc. Chaque trait de crayon, est réfléchi, pensé, posé.
© MCT
© MCT
Le plus important dans l'art du manga est de recréer à travers le design une réalité virtuelle. Le lecteur doit avoir l'impression de regarder un film ou un dessin animé tant la perfection du trait de crayon est grande. 


Teeyandee un enfant du siècle 

L’auteur s’appelle Therry Dupré alias Teeyandee. Il est Guadeloupéen et vit à Kourou où il est professeur d’arts appliqués. Il a été nourri par les dessins animés comme le Maître de l'air, Naruto, Dragon Ball … Il s’est inspiré des univers d’Avatar, un film de référence,  pour poser son intrigue. En 2016, il a découvert le Djokan dans l’hexagone. Il en est tombé amoureux.  Il l’avoue lui-même, il est venu en Guyane découvrir cet art martial.
"La planète Takoon’est que le 1er tome de cette série qui comprend une vingtaine de volumes. Le deuxième sort en janvier. 
"La planète Takoo"aux éditions Nerdar
  1 538 830 389
Therry Dupré : un enfant du siècle

Therry Dupré a toujours baigné dans des univers virtuels. Il est arrivé récemment en Guyane. 

-Qui êtes vous Therry Dupré ?
Je suis un Afro Caribéen né le 14 juillet 1985 en Guadeloupe aux Abymes un grand fan de films, séries, dessins animés, manga et jeux vidéos. 
 

-Vous êtes professeur d’arts appliqués à Kourou, qu’apprenez vous à vos élèves ?
Je leur apprend à percevoir l'art qui les entoure la perspective, l'architecture, le stylisme, le design etc etc. 

-Comment avez-vous découvert l’univers des mangas ?
Je l'ai découvert comme tous les gens de ma génération avec le club Dorothée dans les années 80-90 quand j'étais petit. Je suis tombé amoureux des manga ainsi que de la culture et l'histoire de l'Asie. 
 

-Vous êtes Guadeloupéen comment avez-vous découvert l’univers du Djo Kan , de Yannick Théolade ?
 Je l'ai découvert par hasard sur internet à l'été 2016 à l'époque où je finissais d'écrire la planète Takoo. 

-Cet art martial représente les méthodes de défense de vos personnages dans votre premier manga pourquoi l’avoir choisi ?
Parce que c'est un art martial Amazonien créé par un Guyanais et que j'avais pour volonté avec la planète Takoo de mettre en avant ma culture. 
 
-L’histoire se déroule dans un univers fantasmagorique mais les codes, les usages sont afro-caribéens, comment est venue cette idée ? 
Elle m'est venu de mon amour pour les manga, ma passion pour l'histoire en général et par mon envie de mettre en avant ma culture à travers mon art. 
 
-Le graphisme, les dessins quelle a été votre source d’inspiration ?
Ma source d'inspiration vient des manga tels que Dragon ball, Naruto, le dessin animé le Maître de l'air, les dessins animés de Miyasaki (Porco Rosso, Princesse Mononoke, le voyage de Chihiro). 
 

-C’est le premier tome d’une longue série, vous avez trouvé vos lecteurs ?
Oui j'en ai trouvé en publiant la planète Takoo sur Amilova et Mangadraft gratuitement en lecture en ligne et en participant à la Japan Expo de 2018 ou de nombreux lecteurs sont venus acheter le premier tome ils attendent d'ailleurs le deuxième tome avec impatience. 
 
-Qu’est ce qui caractérise le monde du Manga par rapport à la bande dessinée actuelle ?
Le monde du manga est particulier dans le monde de la bande dessinée actuelle car contrairement aux comics et aux bandes dessinées franco belges les manga sont en noir et blanc. 
 
-La littérature Manga a –t-elle une symbolique et s’applique-t-elle dans l’univers de la planète Takoo ?
Oui une énorme symbolique "la planète Takoo" est un manga de type shonen nekketsu dans la grande lignée de Dragon ball Saint Seya et Naruto. L'histoire d'un héros qui doit surmonter de nombreux obstacles pour atteindre son objectif et réaliser son rêve. C'est un peu ce que je fais depuis que je me suis lancé dans cette aventure avec la "planète Takoo". 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play