publicité

La population de la Guyane continue d'augmenter

252 337 habitants comptabilisés en Guyane au 1er janvier 2014. Comme tous les ans, au début de l’année, l’Insee, l’institut national de la statistique et des études économiques a publié ses chiffres du recensement et sans surprise, la population a augmenté.

INSEE avenue Pasteur à Cayenne © CL
© CL INSEE avenue Pasteur à Cayenne
  • Franck Leconte
  • Publié le
la Guyane est toujours le territoire de France où la population augmente le plus, +2,4% en moyenne par an, mais depuis quelques années, le rythme de cette croissance diminue.

Une croissance qui reste importante dans la vallée du Maroni

Ce n’est pas le cas dans l’Ouest. Les communes du fleuve, enregistrent toujours une très forte progression, +65% en cinq ans rien qu’à Papaïchton qui compte plus de 6 500 habitants. Saint-Laurent du Maroni n’est toujours pas la commune la plus peuplée de Guyane, mais poursuit sa forte progression. L’Insee y recense 44 000 personnes. Mais à Cayenne et dans le pays des Savanes, on continue à perdre un peu d’habitants. Dans la ville capitale, ils sont désormais un peu moins de 56 000 mais l’agglomération, elle, continue à croître : 126 000 habitants au 1er janvier 2014 à la CACL (Communauté d'Agglomération du centre littoral).
Les raisons de cette croissance selon les explications de l’Insee : l’excédent des naissances sur les décès, et pas l’immigration. Tous les ans, la publication des chiffres du recensement remet en question une idée reçue : le solde migratoire ici est nul, en tout cas, à la date du 1er janvier 2014.
 

Mais se pose la question : pourquoi ce chiffre qui paraît si loin de la réalité ?

On le sait en Guyane, il est souvent difficile pour l’Insee de compter toutes les personnes qui sont sur le territoire. La population illégale occupe une part non négligeable. Interrogé régulièrement depuis des années sur ce sujet, l’Insee Guyane indique respecter le cadre légal du recensement établi au niveau national et publie ainsi une très officielle population légale. Les populations légales sont définies par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.
 

Alors à quoi sert ce chiffre, s’il s’écarte de la réalité ?

Environ 350 textes législatifs ou réglementaires font référence à ces populations légales. Ce chiffre permet le calcul de la dotation globale de fonctionnement d’une commune, le nombre des conseillers municipaux et leurs indemnités. Il reste, donc, une base indispensable à condition qu'il s’approche de la réalité. C’est ce que plaident les maires de Guyane de longue date. Car il est difficile de se contenter d’une dotation qui prend en compte une population calculée il y a trois ans et parfois sans tenir compte de sa totalité quand les variations annuelles sont très importantes. Dans l’hexagone où la croissance est beaucoup plus faible, on est en général beaucoup moins attaché à ses détails.

Sur le même thème

  • recensement

    Le recensement 2016 en Guyane est lancé

    La campagne 2016 du recensement en Guyane débute ce jeudi 21 janvier 2016. Une partie de la population va donc recevoir la visite des agents de l'INSEE. Ce comptage a toute son importance, en effet c'est sur cette base qu'est calculée la dotation globale de fonctionnement des collectivités.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play