Grand Port Maritime : une reprise mais des questions quant au climat social

transports
Le Grand Port Maritime
©Guyane la 1ère
Le grand port maritime a repris ses activités ce mercredi après la signature du protocole de fin de conflit opposant le syndicat UTG à la direction de l’établissement. La veille les parties se sont offerts une longue journée de négociations pour obtenir une porte de sortie.
Le grand port maritime a repris ses activités ce mercredi après la signature du protocole de fin de conflit opposant le syndicat UTG à la direction de l’établissement. La veille les parties se sont offerts une longue journée de négociations pour obtenir une porte de sortie. Le syndicat a obtenu la réintégration de l’agent contre lequel une procédure de licenciement était engagée.


Une réintégration qui était un préalable

Pour les salariés en grève, la réintégration de leur collègue était un préalable à toutes discussions. Les négociations se sont déroulées d’une délégation d’agents UTG, en présence de la directrice de l’inspection du travail et son collègue de la direction générale des territoires et de la mer (DGTM) et, le directeur du GPM, Philippe Lemoine.
Le protocole paraphé par les parties indique que le grand port s’engage à réintégrer le chef du pôle finances dans ses fonctions. Dans une déclaration à Guyane la 1ère, le directeur du grand port maritime, Philippe Lemoine confirme l’interruption du processus de licenciement mais « nous allons procéder à une réintégration administrative mais en vue d’une mise à disposition dans un autre établissement…cet employée, il n’est pas du tout souhaitable qu’elle revienne travailler au sein des équipes du grand port maritime »

Parmi les autres points actés dans ce protocole de fin de conflit, les parties s’engagent pour un dialogue social plus nourri. Ce document signé aux alentours de 20h semble représenter un document de base sur lequel le syndicat UTG veut fonder ses relations avec la direction du grand port. Le syndicat d’une partie des agents du Grand Port Maritime se dit attentif à l’évolution de la situation et de suites données au protocole paraphé.
Dès mercredi matin, les dockers ont pu reprendre une activité normale, le ballet des camions a repris sur la plateforme de déchargement.
Le porte-containers qui n’avait pu décharger mardi et qui avait repris la mer est revenu à quai. A priori pas de grosses conséquences sur les mouvements d’import, une trentaine de boîtes doit être rapatriée de Paramaribo d’ici une semaine. Pour l’heure, le port tourne donc à plein régime et c’est le soulagement du côté des socio-professionnels.
 
Grand Port Maritime : reprise des activités après une semaine de grève