Projet CHRU de Guyane : Pose de la 1ère pierre d’un bâtiment d'enseignement et de recherche du Centre Hospitalier de Cayenne

hôpital
1ère pierre du bâtiment d'enseignement et de recherche du Centre Hospitalier de Cayenne
Pose de la 1ère pierre d’un bâtiment d'enseignement et de recherche du Centre Hospitalier de Cayenne dans le cadre du CHRU de Guyane ©Centre Hospitalier de Cayenne André Rosemon
D'ici mars 2023, la Guyane pourra accueillir des médecins du monde entier. Ils pourront se rendre au bâtiment d'enseignement et de recherche du CHC, dont la 1ère pierre a été posée ce 14 décembre 2021. Des études sur les pathologies et les médecines tropicales pourront y être réalisées.

La construction du bâtiment d'enseignement et de recherche du Centre Hospitalier de Cayenne est en cours. En effet, la première pierre de la structure a été posée ce mardi 14 décembre 2021. Des personnalités impliquées dans le projet, telles que le Préfet de la Guyane, la directrice de l’ARS ou le directeur général du Centre Hospitalier de Cayenne ont participé à l’événement. Ce chantier de 7,2 millions d’euros débutera en janvier 2022. Le site devrait être livré en mars 2023.

La construction de cette infrastructure s’inscrit dans le projet de création d’un Centre Hospitalier Régional et Universitaire (CHRU) de Guyane. A travers cette conception, l’ARS a pour ambition "de diversifier l’offre de soins en Guyane (sur le littoral comme à l’intérieur), de créer des formations universitaires en santé, de soutenir le travail des chercheurs, d’attirer des professionnels de santé et de faire progresser les infrastructures de transport, numériques et de logement nécessaires".

Une structure pour faire avancer la médecine tropicale

En l’occurrence, le bâtiment d’enseignement et de recherche permettra au Centre Hospitalier André Rosemon de participer au développement et à l'innovation dans la santé. Il sera en capacité d’accueillir des chercheurs et médecins venus des quatre coins du monde. Les futures recherches effectuées feront notamment avancer la science au sujet des maladies et des médecines tropicales. Voici les images du bâtiment qui devrait sortir de terre d’ici le début d’année 2023.

Projet CHRU de Guyane

"Un nombre important d’instituts de médecine tropicale, ou de personnes faisant des capacités de médecine tropicale, (DTM&H, Master, PhD…) sans véritable terrain est implanté en France et en Europe, en envoyant les étudiants faire leur stages terrain en Afrique ou en Asie. Le CHC est prêt à aller les démarcher un à un pour vendre l’image de la Guyane, attirer les meilleurs médecins, les meilleurs biologistes, à venir travailler en Guyane qui devient le seul terrain Européen où l’on peut faire de la médecine tropicale", note le CHC dans un communiqué.