publicité

Le ras-le-bol général des habitants de Grand-Santi

Les habitants de Grand-Santi ont bloqué leur commune lundi 29 mai. La Poste, la mairie, le dispensaire et les écoles sont restés fermés. Les 7 000 habitants demandent un meilleur fonctionnement des services postaux, médicaux, mais aussi de sécurité et de transport.

Le bureau de Poste de Grand-Santi est fermé depuis le 15 mai. © DR
© DR Le bureau de Poste de Grand-Santi est fermé depuis le 15 mai.
  • Guyane 1ère
  • Publié le
La Poste, la mairie, le dispensaire ou encore les écoles de Grand-Santi étaient fermés lundi 29 mai. Les 7 000 habitants de la commune veulent se faire entendre. Par la voix du collectif citoyen U WELI, ils dénoncent notamment le manque d’infrastructures et estiment faire face à un "déni de service public".

"Nous sommes déterminés à maintenir les institutions et services fermés jusqu’à la signature d’accords concrets",
écrit le collectif dans un communiqué. "Il est impensable aujourd’hui que l’égalité territoriale ne soit pas assurée dans une commune de plus de 7 000 habitants".

Fermeture du bureau de Poste

La fermeture du bureau de Poste de la commune ces dernières semaines avait déjà déclenché la colère des habitants. "Nous réclamons un service postal et bancaire décent, des locaux adaptés, plus de personnel, des distributeurs automatiques de billets, un service de distribution du courrier", écrit le collectif qui précise qu’un seul employé travaille pour la Poste. En cas d’absence, comme ces dernières semaines, plus aucun service n’est donc assuré.

Santé, transport et sécurité

Les habitants de Grand-Santi réclament aussi le remplacement d’un médecin et d’une infirmière à la PMI, Protection Maternelle et Infantile. "Depuis novembre 2015, ils n’ont pas été remplacés", déplore le collectif U WELI qui précise que dans cette commune "où la moitié de la population a moins de 15 ans, cette situation présente des risques sanitaires et une surcharge de travail pour le personnel du dispensaire".

Le collectif demande aussi une meilleure desserte aérienne avec les communes du littoral, ainsi que la construction d’une caserne de pompiers à Grand-Santi "pour assurer la sécurité des 7 000 habitants". 

Regardez ci-dessous le reportage de Guyane 1ère :


Sur le même thème

  • santé

    Journée mondiale de lutte contre le SIDA : la Guyane se mobilise

    Encourager le dépistage, c’est l’objectif de cette nouvelle Journée mondiale de lutte contre le Sida .De nombreuses actions auront lieu dans le département afin de sensibiliser l’opinion. Une journée d’actions organisée par la COREVIH, en partenariat avec l’ARS.

  • santé

    Intoxication au plomb : le couac sous surveillance

    Un séminaire dédié aux travaux scientifiques des jeunes médecins et chercheurs de Guyane s'est tenu le 29 novembre à Cayenne. Au cœur des débats : les pathologies infectieuses et émergentes. En Guyane, les cas d’intoxication au plomb par le couac (semoule de manioc) seraient nombreux.

  • santé

    Deux cas de tuberculose dans un lycée de Kourou

    Un cas avéré et un cas probable de tuberculose ont été découvert parmi les élèves du lycée Gaston Monnerville de Kourou. Une réunion d’information s'est tenue sur le sujet dans l'établissement. Un dépistage sera pratiqué sur ces personnes d’ici quelques semaines.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play