guyane
info locale

Saint-Laurent du Maroni : il y aura bien des petites sections de maternelle à la rentrée 2018

éducation
Mairie de Saint-Laurent du Maroni, Guyane.
Mairie de Saint-Laurent du Maroni, Guyane. ©LP
Le 22 mars, un communiqué du maire de Saint-Laurent annonçait la suppression des petites sections de maternelle pour la rentrée 2018, la municipalité ne pouvant faire face à l'afflux massif de nouveaux inscrits. Ce 31 mai, le maire a confirmé qu'il était en mesure de revenir sur cette décision.
Le maire de Saint-Laurent,Léon Bertrand annonçait le 22 mars ne pas pouvoir faire face à l'augmentation exponentielle de demandes de nouvelles inscriptions scolaires. Chaque année, elles oscillaient entre 1200 à 1300 mais pour 2018, les demandes ont atteint un pic de 1578 portant le nombre total d'élèves à scolariser à 9600. Un chiffre qui ne prend pas en compte les demandes sur liste d'attente.
Une décision qui a soulevé un tollé auprès des parents qui se sont constitués en collectif pour le maintien des petites sections.

25 classes de petites section à la rentrée 2018


À l’issue d'une réunion qui s'est tenue le 29 mai entre le Préfet, le maire de Saint-Laurent, Léon Bertrand et le Recteur, la municipalité de Saint-Laurent du Maroni, avec les garanties de l'Etat, s’est engagée à trouver les moyens pour scolariser à la prochaine rentrée les élèves des petites sections de maternelle.
À Saint-Laurent du Maroni, les parents d’élèves se sont réjouis de l’annonce des moyens promis mais demandent des explications. Le collectif pour le maintien des petites sections dit vouloir comprendre comment la municipalité et l’Etat vont tenir leurs engagements. À savoir, la création de neuf écoles d’ici 2025 et le recrutement de personnel d’accompagnement, d’entretien et de sécurité.
Interviewé ce matin alors qu'il se trouve à Paris pour la présentatiopn du loto du patrimoine, Léon Bertrand a confirmé la nouvelle et a expliqué les premières mesures prises pour le respect de son engagement :

" Nous avons eu des garanties du Préfet et du Recteur... nous avons fait un état des lieux. Nous avons déjà 17 classes prévues pour les plus petits et en cherchant bien, les classes transformées en dortoir, les classes utilisées par les associations, d'autres pour des activités scolaires ou fermées pour des questions de sécurité seront aménagées rapidement. Cela permettre de proposer 25 classes pour les maternelles y compris les petites sections pour la rentrée de septembre."

La réponse de Léon Bertrand

 

Publicité