Saint-Laurent du Maroni : la footballeuse Oriane Jean-François inaugure un complexe sportif à son nom

sport
61cf16ff7c60c_inauguration-du-complexe-oriange-jean-francois.jpg
Coupé de ruban lors de l'inauguration du complexe sportif Oriane Jean-François ©Image Facebook - Marie Laure Phinera Horth
Le 29 décembre 2021, la ville de Saint-Laurent du Maroni a mis à l'honneur Oriane Jean-François. La joueuse de football internationale a inauguré un complexe sportif portant son nom. L'infrastructure, financée par la mairie, la CTG et l'Etat, est hautement équipée.

La ville de Saint-Laurent du Maroni honore ses jeunes talents. Le mercredi 29 décembre 2021, l’étoile guyanaise Oriane Jean-François a inauguré le complexe sportif "Oriane Jean-François". Une structure à son nom. La milieu de terrain du Paris FC a célébré cet événement en présence de la maire de la capitale de l’Ouest, Sophie Charles, et des membres de sa famille.

La sénatrice Marie-Laure Phinera-Horth, le député Lénaïck Adam, le président de la CTG, Gabriel Serville, et d’autres élus étaient également présents lors de ce grand moment.

"Le but, c’est de voir éclore d’autres talents"

Après le symbolique coupé de ruban, les invités ont traversé le terrain pour se rendre dans les tribunes. Par la suite, des discours ont été successivement prononcés. Sophie Charles a fait part de sa fierté d’avoir une athlète internationale issue de Saint-Laurent du Maroni. Très émue, Oriane Jean-François a également pris la parole.

Si on m’avait dit, il y a 14 ans, que je serai ici et que je donnerai mon nom à ce complexe, j’en rêverais mais je n’y croirais pas. Je me vois faire mes premiers pas ici avec le COSMA, sur un terrain à moitié pelousé.

Oriane Jean-François, footballeuse internationale originaire de Saint-Laurent du Maroni

La Saint-Laurentaise a ajouté : "Tout ce que je peux espérer, c’est que ces installations seront utilisées à bon escient, que les jeunes qui y évolueront mesureront la chance qu’ils ont d’avoir ces infrastructures et qu’ils s’épanouiront." Et de conclure : "Le but, c’est de voir éclore d’autres talents."

Un complexe hautement équipé

Le complexe est équipé d’un terrain mixte (de football et de rugby) synthétique et de tribunes de 256 places. Il y a également des locaux de stockage pour les associations qui utilisent le stade et des blocs sanitaires (homme et femme).

Six canons d'arrosage sont installés autour du terrain. Ils permettent d'arroser la surface synthétique, particulièrement en période de saison sèche. Quatre autres terrains, dont deux de football, ont également leur place dans le complexe. 

L'un est réservé aux échauffements des joueurs de football, notamment des gardiens de but. L'autre permet à ces mêmes sportifs de pratiquer sans l'obligation de porter des crampons. Il est ouvert au grand public tous les soirs. Deux terrains de basketball ont aussi été réhabilités

Un stade nécessaire dans une grande ville

Nous sommes la deuxième ville de Guyane, bientôt la première en population [...] donc il est important que tous les équipements puissent être réalisés. Nous comptons sur l’Etat, sur la CTG et sur un certain nombre d’institutions pour nous aider.

Sophie Charles, Maire de Saint-Laurent du Maroni

Il a fallu plusieurs années d’études et de travaux pour que ce stade soit réhabilité. Il a été financé par la Collectivité Territoriale de Guyane (558 000 euros), par le Gouvernement (2 millions d’euros) et par la commune de Saint-Laurent du Maroni (900 000 euros). Depuis l’ouverture du complexe, plusieurs associations sportives viennent entraîner. Lors de son discours, la maire de la capitale de l’Ouest a fait part de son souhait qu’un deuxième stade soit installé un jour.