Santé : la fin des médicaments en libre accès

santé
Santé : la fin des médicaments en libre accès
©M. Berthomé
Vous ne trouverez plus de Doliprane, d’Aspirine, de Nurofen, ou encore de Fervex et bien d’autres médicaments vendus sans ordonnance. Car depuis le 15 janvier, ils ne sont plus en libre accès dans les rayons des pharmacies.
Ils sont rangés dorénavant, derrière le comptoir de votre pharmacien.
Avec ou sans ordonnance, vous les utilisez fréquemment, comme anti douleur, ou en cas de fièvre. Mais désormais, seul le personnel de la pharmacie est habilité à le délivrer. 3 groupes de médicaments sont concernés : Les médicaments contenant du Paracétamol, comme le Doliprane ou l’Efferalgan. Mais aussi certains anti inflammatoires non stéroidien, ou Ibuprofène comme le Maxilase,  Advil et Fervex, stars de l’automédication en France.
 Liliane Pognon, pharmacienne co-présidente du syndicat des pharmaciens :

"le Paracétamol reste un médicament, donc avec des consommations maximum par jour, et il ne faut pas dépasser plus de 1 gramme, 3 à 4 fois par jour pour un adulte."

Le Paracétamol est contenu dans plusieurs médicaments de consommation courante.L’association de plusieurs médicaments de ce type peut donner lieu à un risque de surconsommation. L’objectif de cette mesure : sécuriser l’utilisation de ces médicaments.
une acheteuse :

"pour moi ça ne change rien, je peux demander au pharmacien."

Le but, est aussi de renforcer l’activité de conseil, pour arrêter la banalisation de ce type de produit. Dans cette autre pharmacie d’un centre commercial même constat, ce changement est plutôt bien accueilli.

"c'est une bonne démarche selon moi, le Paracétamol est accesible à tout le monde, donc c'est l'idéal de laisser au pharmacien qui est un spécialiste de nous conseiller."

C’est l’agence du médicament, L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) qui a pris cette décision, afin de limiter, les risques liés à un mauvais usage.
©M. Berthomé