Deux candidats Rassemblement national aux municipales de mars dernier ont été mis en examen pour « faux et usage de faux en écriture privée » depuis le mois de mai

élections les savanes
La mairie d'Iracoubo
Mairie d'Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
Deux candidats Rassemblement national aux municipales de mars à Iracoubo ont été mis en examen pour « faux et usage de faux en écriture privée ». Il s’agit de la tête de liste Serge Bourgeois et du délégué départemental du RN en Guyane, Jérôme Harbourg.  5 plaintes ont été déposées à leur encontre.
Selon le parquet, 6 victimes sont identifiées dans cette affaire pour 5 plaintes déposées. D’après le site d’information en ligne Guyaweb, il s’agit de personnes inscrites sans leur consentement, sur la liste conduite par Serge Bourgeois, sous les couleurs du RN, lors des municipales de mars 2020.
Des plaignants qui, pour l’un d’entre eux, a découvert l’existence d’attestations d’hébergement à son domicile pour Serge Bourgeois et 3 de ses colistiers rapporte le journal. Le but de la manœuvre étant de justifier un lien d’attachement avec la commune des Savanes. Le 18 mai, la tête de liste et Jérôme Harbourg sont placés en garde à vue, puis déférés 2 jours plus tard devant un juge d’inscription, pour une mise en examen précise le procureur de la République. Les deux hommes sont poursuivis pour Faux et Usage de faux en écriture privée et déclaration frauduleuse pour une inscription sur les listes électorales. Ils risquent jusqu’à 3ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amendes.
Et donc une information judiciaire a été ouverte. Serge Bourgeois et Jérôme Harbourg sont placés sous contrôle judiciaire.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live