Sénatoriales en Guyane : les dernières heures pour le dépôt des candidatures

élections
Le Sénat français
©Wiki
Reportées pour cause de crise sanitaire, les élections sénatoriales auront lieu le 27 septembre. Deux sièges sont à pouvoir pour la Guyane. La date de clôture du dépôt des candidatures est fixée au 11 septembre. Pour l’instant, ils sont quatre en lice.
Deux sièges de velours rouge très convoités. A une quinzaine de jours des élections sénatoriales, la course à l’hémicycle du Palais du Luxembourg s’annonce disputée en Guyane. Si la date limite du dépôt des candidatures est au 11 septembre, il y a déjà quatre candidats déclarés.
 

Deux favoris à gauche


Parmi les sénateurs sortants, Antoine Karam a annoncé sa retraite politique. Son fauteuil fait l’objet de plusieurs attentions.
Quant à Georges Patient, membre du groupe La République en Marche depuis 2017, il ne compte pas libérer le sien sans un dernier round. Élu sous l'étiquette divers gauche en 2008 et avec déjà deux mandats à son actif, il est candidat à sa propre succession.
Au rang des challengers de poids, l’attendue Marie-Laure Phinéra-Horth doit déposer sa candidature ce jeudi. Elle a affiché officiellement ses ambitions sous la bannière de son parti Nouvelle Force de Guyane (divers gauche).
 

Les outsiders de droite


Pour l’instant, deux autres prétendants sont dans les starting-blocks.
A droite, Samuel Marie-Angélique a déposé sa candidature lundi en préfecture à Cayenne. Passé par l'UDI et l'UMP, il est impliqué dans la vie économique de la Guyane.
Enfin, toujours à droite, un nouveau venu sur l’échiquier politique local : Steve Blacodon, chef d'entreprise, ancien officier de police judiciaire.
 

Un cinquième homme ?


Coup de théâtre du jour : le docteur Rollin Bellony, président des Pirogues humanitaires affine encore sa réflexion quant à sa candidature possible. Homme de gauche et sympathisant du Parti socialiste Guyanais, il annoncera sa décision définitive jeudi auprès-midi. " Si j'y vais, je veux l'assurance d'avoir des moyens. J'ai la culture de la victoire", nous a t-il confié au téléphone.
Sauf révolution de dernière minute, il ne devrait pas y avoir de candidat supplémentaire.
L'ouest guyanais représenté
Comme lors des derniers suffrages, l’ouest guyanais est au cœur des tractations et accords pour obtenir soutiens et voix.
Un choix tout d’abord pragmatique : il s’agit d’assurer une présence physique sur le terrain lors de la campagne.
Chaque candidat a donc choisi un suppléant issu de la manne des élus du Fleuve.
Pour Marie-Laure Phinéra-Horth, Auguste Richenel est adjoint auprès du maire d’Apatou.
Idem pour Samuel Marie-Angélique qui est secondé par Fadila Ateni, élue elle aussi d'Apatou où elle est conseillère municipale avec délégation spéciale.
Steve Blacodon a pour suppléante Lorietta Carolina, élue au conseil municipal de Saint-Laurent du Maroni, sur la liste de Sophie Charles.
Quant à Georges Patient, il est secondé par une élue de Maripasoula, Valérie Linguet.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live