Gabriel Serville : pourquoi il fait cavalier seul pour la CTG

politique
Gabriel Serville, député de Guyane.
Gabriel Serville, député de Guyane. ©LP

Gabriel Serville se présentera aux élections à la CTG avec son mouvement Peyi Guyane. Décision annoncée suite au choix d’une coalition de cinq partis de gauche de désigner comme tête de liste Jean-Paul Ferreira, le maire d’Awala-Yalimapo.

Gabriel Serville se présentera aux élections à la CTG avec son mouvement Peyi Guyane. Décision annoncée suite au choix d’une coalition de cinq partis de gauche de désigner comme tête de liste Jean-Paul Fereira, le maire d’Awala-Yalimapo. Gabriel Serville dit avoir été écarté brutalement de la candidature à la tête de liste de cette coalition, avec laquelle il travaillait depuis trois mois. Le député dénonce un « coup d’état », au mépris du principe d’une charte signée par les partis.

Une charte

Depuis janvier, Gabriel Serville et le mouvement peyi Guyane participent à des discussions pour préparer une liste d’union de la gauche aux élections territoriales. Le 11 mars, six organisations signent une charte avec les grandes lignes d’un programme. La France Insoumise, Guyane Ecologie, le Mouvement Peyi Guyane, le PSG, le MDES et Walwari. Restait à désigner une tête de liste.

Il était prévu que le samedi 20 mars, les entités qui composaient l'union désignent la tête de liste mais juste avant le 18, il y eu un espèce de coup d'état de personnes qui de toute évidence ont voulu s'approprier le travail réalisé durant tout ce temps et cela je le regrette forcément, nous n'avons pas été au bout de la logique, au sein de cette union, il y avait des personnes qui ne voulaient pas de moi.

Gabriel Serville  député de Guyane

 

Un investissement

Sur les six signataires de la charte, quatre ont soutenu la candidature de Jean-Paul Fereira : le PSG, Guyane Ecologie, le MDES et Walwari, plus les Nouvelles Forces de Guyane de Marie-Laure Phinéra Horth, non signataire de la charte. Gabriel Serville est d’autant plus amer qu’il dit avoir été le principal coordinateur des travaux depuis la mi-février, orientant, rédigeant de nombreux comptes-rendus…

Des voix se sont élevées pour dire que Jean-Paul Ferreira était plus à même de conduire la liste mais sur des critères que je ne partage pas. Nous avons décidé de avec le mouvement Peyi Guyane de poursuivre note chemin.

Plusieurs participants aux travaux de la coalition rappellent que Gabriel Serville ne s’est lui-même jamais déclaré candidat…Le député se présentera donc comme tête de liste avec son mouvement...Quant à la France Insoumise, elle ne s’est pas encore prononcée, souhaitant contre vents et marée une union de tous les progressistes pour conquérir la CTG...

Retrouvez le reportage de Laurent Marot :

Elections CTG : Gabriel Serville explique pourquoi il fait cavalier seul.