Spatial : Ariane VA255, le lancement de tous les records, est prévu le 22 octobre de Kourou

sciences
Ariane 5 a décollé à 17h30, mercredi.
©Cnes, service optique
Une nouvelle mission pour Ariane. Le lanceur doit mettre le 22 octobre sur orbite deux satellites, SES-17, un satellite de télécommunications opéré par SES et SYRACUSE 4A, un satellite développé pour le ministère français des Armées.

Ariane 5 décollera du port spatial européen de Kourou le 22 octobre avec à son bord SES-17, un satellite de télécommunications opéré par SES et SYRACUSE 4A, développé pour le ministère français des Armées. Le prochain lancement d’Ariane 5 par Arianespace depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane française, est prévu dans une fenêtre de tir allant de 22h01 à 00h30 heure locale.

Deux passagers

Les deux charges du vol VA255 sont des satellites de télécommunications :

SES
©Arianespace

SES-17, offrira une couverture des Amériques, de l’océan Atlantique et des Caraïbes. Il a été conçu "pour révolutionner la connectivité en vol des usagers de l’aviation et accélérer les initiatives d’inclusion digitale. Ce satellite de télécommunications de l’opérateur luxembourgeois SES sera l’un des plus gros jamais lancés par Arianespace".

Syracuse
©Arianespace

SYRACUSE 4A a été commandé par la direction générale de l’armement (DGA), "il permettra aux Forces armées françaises de rester connectées en permanence lors de leurs déploiements en mer, dans les airs ou sur terre. Ce satellite soutiendra également les opérations de l’OTAN et de l’Europe".

 

La mission de tous les records

Ariane
©Arianespace

C’est la 11e mission de l’année pour le lanceur européen, et le 111ème lancement d'une Ariane 5. Un lancement pas comme les autres car la fusée a pour objectif trois nouveaux records : "un emport total d’environ 11,2 tonnes au décollage, deux charges utiles cumulant 10 263 kg lors de leur séparation et un lanceur équipé d’une coiffe d’exactement 1,5 m de plus que d’ordinaire."