Un suicide de trop celui de l'élève gardien de la paix à l'école de Nîmes, Thiézarré Horth

Le Guyanais de 23 ans s’est donné la mort dimanche dernier chez lui à Villeneuve la Garenne, alors qu’il était en week-end libre. L’élève policier, issu de la 249ème promotion de gardien de la paix, était selon certaines sources en grande souffrance depuis des mois.
Et selon Virginie Horth, policière et membre de l’UNPI, l’union des policiers nationaux indépendants, Thiézarré Horth n’est pas le seul, originaire des outre-mer à mal vivre l’éloignement.
Elle a aussi confirmé qu’une mission de supervision de la formation se rendra à l’école de Nîmes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live