publicité

Suspension de l'enregistrement des demandes d'asile en Guyane: le Conseil d'Etat donne raison au Préfet

Le Préfet de la Guyane a suspendu l'enregistrement des demandes d'asile à cause d’un important afflux de migrants. La Cimade (comité inter mouvements auprès des évacués) avait saisi le Conseil d'Etat pour dénoncer cette atteinte à la loi, finalement le Conseil d'Etat a donné raison au Préfet.

© Guyane1ere
© Guyane1ere
  • Guyane1ere
  • Publié le , mis à jour le
Le Conseil d'Etat donne raison au Préfet. Depuis août 2016, le bureau d' accueil des demandeurs d'asile est fermé à la Préfecture de Guyane. Cela constitue une décision inédite en réponse à une hausse spectaculaire du nombre de demandes d'asile. La Cimade (comité inter mouvements auprès des évacués) qui défend ces populations conteste ce choix. Elle essuie deux revers, effectivement l'arrêt du cCnseil d'Etat confirme la décision du tribunal administratif de Cayenne saisi en première instance par l'association. 
Le député Gabriel Serville dénonce la faiblesse des moyens destinés à la Guyane pour faire face à une situation de plus en plus tendue. Selon lui, le budget consacré à l'immigration et l'asile en Guyane passe de 3015000 euros en 2016 à 2095000 euros en 2017, soit une baisse d'environ un tiers de cette enveloppe.

Le reportage de Sébastien Laporte
Suspension de l'enregistrement des demandes d'asile en Guyane: le conseil d'état valide

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play