#TDG 2022 Les villes étapes (5) : Mana, entre terre et fleuve...

cyclisme
Eglise Saint-Joseph de Mana
La paisible église de Mana avec le buste d'Anne-Marie Javouhey devant le parvis ©Olivia Alais
La caravane du Tour de Guyane, est attendue ce mercredi à Mana. Une ville chargée d'histoire, mais résolument tournée vers l'avenir. Mana est la porte d’entrée du Bas Maroni, entre Cayenne et Saint-Laurent du Maroni.

anne Marie Javouhey
Anne-Marie Javouhey

L’histoire de la Guyane est indissociable de celle de Mana. Mana, située à la périphérie de Saint-Laurent du Maroni, la deuxième grande ville de Guyane. De petite localité, Mana est devenue prospère grâce à Anne-Marie Javouhey fondatrice de la congrégation des sœurs de Saint-Joseph de Cluny. La commune a été créée en 1828.

Le fleuve aux 100 sauts

Fleuve, Mana, Guyane
Fleuve, Mana, Guyane ©LP

Mana est une commune à vocation agricole. Elle a une superficie de 6 332,6 km2. Située à l’embouchure du fleuve Mana appelé aussi le fleuve aux cents sauts. La commune est située à 240 km de Cayenne et 60 de Saint Laurent. Elle est peuplée par près de 11 000 habitants.

Deux pôles urbains

Mana
Mana commune située à 30 km de Saint-Laurent du Maroni ©Eric Léon


La population est cosmopolite, issue de plusieurs vagues d’immigration (les Hmongs par exemple) mais aussi venues du Surinam. Seize ethnies au total sont dénombrées. Elles se répartissent dans deux pôles urbains Mana et le village Anne-Marie Javouhey.
Il est possible d’y accéder par deux routes départementales (R8 et R9). Mana est une des communes du Parc naturel régional de la Guyane. Son maire est Albéric Benth.