Téléphone au volant : des sanctions désormais plus sévères

sécurité
téléphone au volant
Le ministère de l'Intérieur a décidé de durcir les règles sur le téléphone au volant : à partir du vendredi 22 mai, tout conducteur surpris en train de commettre une infraction au Code de la route alors qu'il tenait son mobile en main se verra immédiatement retirer son permis de conduire. 
Le ministère de l'Intérieur a donc décidé de durcir les règles sur le téléphone au volant : à partir du vendredi 22 mai, tout conducteur surpris en train de commettre une infraction au Code de la route alors qu'il tenait son mobile en main se verra immédiatement retirer son permis de conduire. Cette décision s'appliquera notamment pour les automobilistes pris en flagrant délit d'excès de vitesse, de non-respect d'un passage piéton, d'un feu rouge ou d'une priorité.
 

Une mesure impopulaire

Jusqu’à maintenant, l’utilisation du téléphone au volant était sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de 3 points du permis de conduire. Dorénavant le constat d’une infraction couplée à une utilisation du téléphone au volant pourra entraîner la suspension du permis jusqu’à 1 an. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité chez les automobilistes.
 

Sécurité sur les routes

En 2018, 35 personnes sont mortes sur les routes guyanaises, des mesures ont été prises pour enrayer le nombre de morts sur les routes. Autre nouvelle règle, qui concerne les candidats passant leur permis : en cas d’échec à l’épreuve pratique, ils pourront accéder à la conduite assistée par un proche avant de tenter une deuxième fois l’examen.