#TDG 2022 Les villes étapes(6) : Kourou, l'incontournable ville spatiale

cyclisme
Vue aérienne de la base spatiale à Kourou
Vue aérienne de la base spatiale à Kourou ©Guyane la 1ère
La ville étape de ce 31ème Tour de Guyane est Kourou, 4ème ville de Guyane. Elle est connue mondialement pour la présence du Centre spatial guyanais, port spatial de l’Europe, poumon économique de la Guyane.

Roche gravée de la Carapa
A gauche des gravures amérindiennes, on aperçoit la date 1775 ©Pierre-Ange Paradis

 

La ville de Kourou est située à 60 kilomètres au nord-ouest de Cayenne. Elle est  reconnue mondialement pour la présence du Centre spatial guyanais, port spatial de l’Europe. Mais Kourou existait bien longtemps avant l'installation de l'Agence spatiale européenne. Située au bord de l'Océan Atlantique, la région de Kourou était peuplée jadis par les indiens Kali'na, dont les traces sont encore visibles sur le site des Roches Gravées près du mont Carapa.
C'est en 1500 qu’une expédition menée par Vicente Yañez Pinzon découvrent le site. Puis en 1645 deux Jésuites s'y installent et bâtissent un relais est bâti à "Caourou", entre les forts de Sinnamary et Cayenne.
En 1856 le bagne de Kourou est inauguré et les prisonniers sont utilisés pour des travaux agricoles. D'autres centres pénitenciers sont installés sur les îles du Salut, situées à une dizaine de kilomètres des côtes kourouciennes.

Une ville dynamique

Kourou
©DR

Grâce à l’implantation du Centre spatial guyanais, la petite commune de 200 habitants est devenue la quatrième plus grande ville de Guyane avec 24 328 habitants à Kourou en 2022 (le dernier recensement officiel date de 2019). 
Le Centre spatial guyanais, joue un rôle économique et éducatif important. En 2016, il employait 1 700 personnes et investit environ 55 millions d’euros chaque année pour réaliser des travaux de modernisation, dont 40 à 50 % sont insufflés dans l’économie guyanaise, essentiellement le BTP. L’activité spatiale emploie 16 % de la population active (environ 9 000 emplois directs et indirects), selon l’Insee.

Un tourisme attractif

Mer Kourou

Longeant les rivages de sable fin de l'Atlantique, la ville doit son nom au fleuve dont elle occupe l'embouchure. Adossé à quatre montagnes dont celles de la Carapa, le Pariacabo, la montagne Café et la montagne Lombard, la commune est également dotée de trois lacs dont le Bois Diable, le Marie-Claire et le Bois Chaudat.

Entre la visite du Centre spatial ou les îles du Salut, le tourisme est un secteur attractif.