guyane
info locale

Trois mois après la rentrée des classes, une intersyndicale de l'Education dénonce une rentrée catastrophique

éducation
Conférence de presse Education
Carton rouge pour le rectorat de Guyane. L’intersyndicale enseignante, composée de 7 organisations : le STEG-UTG, le SNUIPP, Sud-Education, le  SGEN-CFDT, le SNETTAA FO et FNEC-FP-FO dénoncent les difficultés de l’enseignement trois mois après la rentrée 2019. 
Carton rouge pour le Rectorat de Guyane. L’intersyndicale enseignante, composée de 7 organisations : le STEG-UTG, le SNUIPP, Sud- Education, SGEN-CFDT, le SNETTAA FO et FNEC-FP-FO dénoncent les difficultés de l’enseignement. Réunis dans les locaux du SNUIPP-FSU, cité Mont-Lucas à Cayenne, les syndicats ont évoqués plusieurs dysfonctionnements liés notamment aux conditions de travail des personnels.


Une gestion désastreuse

Conférence de presse éducation
Sept organisations réunies en intersyndicale, dénoncent la gestion de l'enseignement par l’actuelle politique mise en place par le Rectorat. Postes, programmes, conditions de travail, réformes, les syndicats ne laissent rien passer. Selon eux, l’absence de réponses aux difficultés récurrentes ne fait qu’envenimer la situation.  

Les conditions de travail selon les syndicats sont de plus en plus difficiles pour les personnels, trois mois après la rentrée scolaire. Manque d’enseignants, classes surchargées, emplois du temps mal ficelés, réforme de l’éducation sans anticipation etc … Les organisations dénoncent plusieurs dysfonctionnements qui persistent dans l’académie avec pour conséquence une dégradation des conditions de travail des personnels.
Autre observation soulevée par l’intersyndicale, le manque de formation des personnels encadrants.

Cette conférence a permis à l’intersyndicale de présenter son bilan pour le premier trimestre. Une première étape, d’un calendrier d’actions à venir. L'objectif est de faire céder le Rectorat sur  leurs doléances. D’autres actions devraient suivre.

 
Publicité