guyane
info locale

Un penalty refusé conduit à une soirée de violences à Apatou

faits divers
Apatou
©AMFP
Le 18 avril au soir, Apatou, commune du fleuve Maroni, a été le théâtre de violences entre jeunes. Elles sont survenues à la suite d'un différend sportif lors dun match de football qui s'est réglé à coups de hachoir.
Lundi soir plusieurs jeunes du village Apatou se réunissent pour jouer au football. Et voilà que pour un différend sur un penalty refusé, une altercation éclate entre trois individus dont un mineur de 17 ans. Ils en viennent aux mains et au moins deux coups de chaise sont assénés au mineur, engendrant une interruption de travail d'un jour. Dans le même temps, des menaces de mort sont échangées. Les autres personnes présentes s'interposent et ramènent provisoirement le calme.
Plus tard, dans la soirée, le mineur de 17 ans, prétextant avoir été poursuivi par l'auteur des coups de chaise, porteur d'un marteau et d'un couteau, décide de se munir d'un hachoir et d'un coupe-coupe. Après avoir localisé son agresseur, il lui porte un coup de coupe-coupe au niveau du triceps du bras gauche, engendrant des blessures relativement graves (10 jours d'ITT). Informés des faits, les frères du blessé décident, à leur tour, de tenter de faire justice mais, n'étant pas parvenu à localiser le mineur de 17 ans, ils agressent un de ses cousins, en lui portant plusieurs coups de poing avant de dérober son scooter.
La commune a donc vécu quelques heures d'agitation, heureusement sans trop de conséquences, qui ont conduit au déploiement de l'ensemble des gendarmes d'Apatou, renforcés par des militaires stationnés à Saint Laurent, afin d'éteindre toute velléité de trouble à l’ordre public.
Le calme a, enfin, été ramené dans la commune. Le mineur de 17 ans a été placé en garde à vue pour une mise en examen par le juge des enfants alors que les autres protagonistes font, eux, l'objet d'une procédure distincte.


Publicité