Vaccination : ce qui change le 15 décembre pour les plus de 65 ans

coronavirus
Vaccination à Awala-Yalimapo
©Guyane la 1ère
En Guyane, ces derniers jours, il y a une forte affluence dans les centres de vaccination. Le 15 décembre, en effet, les personnes de plus de 65 ans devront avoir pris leur 3e dose pour conserver leur passe sanitaire.

Les personnes de plus de 65 ans devront avoir reçu une dose de rappel pour que leur passe sanitaire reste valide.  La date limite est le 15 décembre 2021. À compter du 15 janvier 2022, le passe sanitaire est conditionné à la dose de rappel pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus

La dose de rappel doit être administrée 5 mois après la dernière injection d'un vaccin à double dose. Un délai supplémentaire après la date d'éligibilité à la dose de rappel (5 mois ou 1 mois après la dernière injection selon le vaccin) est accordé pour effectuer la dose de rappel.

  • A partir du 15 décembre 2021 :

Les personnes de 65 ans et plus vaccinées avec des vaccins à double dose devront avoir reçu leur dose de rappel (3e dose) 7 mois après leur dernière injection.

  • A partir du 15 janvier 2022

Toutes les personnes âgées de 18 ans et plus devront avoir reçu une dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection ou infection au Covid pour bénéficier d'un passe sanitaire valide.

Pass sanitaire
©RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP

Ce sera donc le nouveau passe sanitaire qui sera à présenter dans les lieux et événements où il est exigé. Pour les personnes qui reçoivent leur dose de rappel dans les délais (7 mois après leur dernière injection pour les vaccins à double dose), le QR code généré au moment de leur précédente vaccination restera actif pendant 7 jours de façon à ce qu'elles puissent disposer d'un passe sanitaire valide.

Au-delà de ces délais, leur QR code sera désactivé automatiquement, le passe sanitaire sera placé dans la catégorie « certificat expiré » et ne pourra plus être utilisé.

  • Personnes ayant contracté la Covid :

-Si vous avez contracté la Covid avant la vaccination et avez reçu une injection unique, vous pouvez recevoir une dose de rappel (2e dose) 5 mois après votre 1ère dose de vaccin.

-Si vous avez reçu une première injection, puis avez été contaminé par la Covid, vous pouvez recevoir une dose de rappel (2e dose) 5 mois après l'infection (date du test positif).

-Si vous avez contracté la Covid après avoir reçu un schéma vaccinal complet, vous pouvez effectuer votre rappel (3e dose) 5  mois après l'infection.

-Si vous avez été infecté moins de 5 mois auparavant et ne pouvez encore effectuer votre rappel, vous pouvez utiliser le QR Code de votre résultat de test RT-PCR ou antigénique positif d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois comme preuve de rétablissement, valable dans le cadre du passe sanitaire.

Une dose non obligatoire

vaccination à Sinnamary

La 3ème dose du vaccin contre le Covid-19 n'est pas obligatoire, elle est fortement conseillée. "La mémoire immunitaire n'est pas infaillible et un rappel est nécessaire. Celui-ci permet d'obtenir rapidement une nouvelle immunité très forte".

Dans un avis rendu public le jeudi 25 novembre, la Haute autorité de santé indique : "La HAS considère que le contexte épidémique préoccupant justifie une accélération de la campagne vaccinale en raccourcissant le délai entre primovaccination et dose de rappel". La HAS justifie son avis sur les projections de l'Institut Pasteur, "qui estime que la réduction du pic des hospitalisations serait de 39% si le rappel est fait six mois après la dernière injection, mais de 50% si le rappel est opéré à cinq mois."