"Valoriser, défendre et protéger" le bouillon d'Awara, ce sont les valeurs de la Confrérie du Bouillon d'Awara intronisée lors d'une cérémonie officielle à la CTG

cuisine et gastronomie
Intronisation de Serge Fulgence le président de la Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara
Intronisation de Serge Fulgence le président de la Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara ©DR
La première Confrérie du Bouillon d’Awara est née. Elle a été mise en place officiellement ce samedi lors d’une cérémonie organisée à la Collectivité territoriale dans le cadre du lancement de la 7 e édition des Journées des Goûts et des Saveurs.

La Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara
La Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara ©Thierry Merlin

La première Confrérie gastronomique du Bouillon d’Awara est donc née. Une consécration pour ce plat traditionnel unique au monde, préparé uniquement à Pâques et dont les origines restent mystérieuses.

Le Bouillon d'Awara : entre mythe et légende

Cette préparation à base du fruit d’un palmier, l’awara, rassemble tous les goûts et les saveurs de Guyane. Onze passionnés ont été intronisés hier soir. Parmi eux, des chefs, mais aussi des spécialistes incontournables de la gastronomie guyanaise. Cette association présidée par Serge Fulgence a été créée pour protéger le bouillon d’Awara à travers ses codes, sa recette, son art de vivre. Il s’agit aussi de défendre un produit authentique.

Jean Claude Estirac vice-président du Conseil européen des confréries oeuno-gastronomiques
Jean Claude Estirac vice-président du Conseil européen des confréries oeuno-gastronomiques ©DR

Une confrérie ça sert à mettre en valeur et à faire connaitre un plat et un pays et se porter garant de l’authenticité de ce plat. Il faut donc que cette confrérie fasse valoir ses droits et faire connaitre ailleurs le bouillon d’awara. La Confrérie gastronomique du Bouillon d’Awara sera rattachée à notre ambassade du Languedoc et du Roussillon et en même temps au Conseil européen des confréries oeuno-gastronomiques

Jean Claude Estirac vice-président du Conseil européen des confréries oeuno-gastronomiques

 Une Confrérie de 11 membres

La Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara
La Confrérie gastronomique du Bouillon d'Awara ©DR

11 membres de cette confrérie ont donc été intronisés hier soir revêtus de tenues orange symbolisant l’awara, ornées d’une écharpe verte. Les hommes sont coiffés d’un chapeau en paille et les femmes d’une coiffe couleur or. Des costumes symboliques hauts en couleurs, marques de distinction de cette nouvelle association.

Les tenues sont primordiales, elles représentent l’Awara le vert de la Guyane et de ses légumes, et le jaune, le soleil et l’or, le chapeau la coiffe régionale

Serge Fulgence Président de la Confrérie gastronomique du Bouillon d’Awara

L’objectif est aussi de pouvoir faire inscrire le bouillon d’Awara au patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco. La première Confrérie gastronomique du Bouillon d’Awara aura fort à faire, afin de labelliser le traditionnel bouillon d’awara.