publicité

Vitres teintées: la réglementation passe mal...

Depuis le 1er janvier 2017, les vitres avant des véhicules ne doivent pas être teintées à plus de 30%. Certains automobilistes espèrent une inflexion du gouvernement ou pensent pouvoir trouver des recours pour échapper à cette nouvelle réglementation.

© Guyane1ere
© Guyane1ere
  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le , mis à jour le
Les films solaires sur les vitres des véhicules est un équipement fréquent en Guyane. Beaucoup d’automobilistes ont du mal à comprendre l’interdiction des vitres sur teintées. Depuis le 1er janvier 2017, la réglementation exige une visibilité de 70% à l'avant des véhicules.
Loïc, un automobiliste déclare « Pour moi, c’est une mesure inadaptée au territoire guyanais ». Cette mesure d’interdiction fait partie du plan « sécurité routière » de l’ex-ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve.
Depuis le 1er janvier, les contrevenants s’exposent à une contravention de 90 euros et trois points de retrait sur le permis de conduire. Police et gendarmerie ne disposent pas d’appareil de mesure homologué en Guyane, les contrôles se feront donc à l'appréciation sur les véhicules porteurs de films solaires opaques ajoutés sur les vitres.

Le reportage de Laurent Marot, et d'Yves Robin
Vitres teintées: la réglementation passe mal - Guyane 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play