publicité

117 Vénézuéliens votent depuis la Martinique pour l'élection présidentielle du Venezuela

L’élection présidentielle Vénézuélienne se déroule ce dimanche 20 mai. Le président sortant, Nicolás Maduro, est le grand favori. Sans opposant, il devrait l’emporter facilement. 117 Vénézuéliens installés dans la zone Antilles-Guyane votent depuis leur consulat en Martinique.

© NoticiaRCN/Rs
© NoticiaRCN/Rs
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Les Vénézueliens votent ce dimanche 20 mai pour la présidentielle où Nicolás Maduro vise la réélection lors d'un scrutin sans rival de poids. 

Un seul adversaire de taille


14 638 bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 6 heures pour accueillir 20,5 millions d'inscrits appelés à participer à cette élection anticipée à un seul tour. Face au président Maduro, se présentent Henri Falcón, le seul adversaire de taille, militaire en retraite de 56 ans. Henri Falcon, ancien membre du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) se présenté malgré le boycott, et Javier Bertucci, pasteur évangélique et candidat issu de la société civile. Le scrutin est boycotté par l'opposition. L’Union européenne et les États-Unis ont déjà prévenu qu’ils ne reconnaîtraient pas le résultat de l’élection

Un bureau de vote en Martinique


Les Vénézuéliens des Antilles-Guyane votent ce dimanche en Martinique. Depuis 8 heures ce dimanche 20 mai et jusqu’à 18 heures, ils peuvent accomplir leur devoir électoral au Consulat à Didier à Fort-de-France. 117 électeurs de Guadeloupe de Martinique et de Guyane de 117 électeurs sont attendus dans l’unique bureau  au consulat général du Venezuela à Didier à Fort-de-France.
Le vote se déroule de huit heures à 18 heures et les Vénézueliens de notre région à  ne votent que pour la présidentielle. Étant à l’extérieur ils ne participent pas aux opérations de vote pour les élections aux conseils législatifs des régions et les conseils municipaux qui se déroulent également ce dimanche

Une grande pauvreté dans le pays


La situation économique est très critique . 1,7 million de personnes ont fui le pays depuis deux ans en raison de l’hyperinflation et des pénuries de produits de première nécessité. 75 % des Vénézuéliens désapprouvent la gestion du président Maduro. Ils sont confrontés à des pénuries de nourriture, de médicaments, d'eau, d'électricité et de transports, conjuguées à la hausse de l'insécurité et du coût de la vie. Le tout avec un salaire minimum qui ne permet d'acheter qu'un demi-kilo de viande.

(Re) voir le reportage de France 2 
Pénurie alimentaire au Venezuela
Les résultats de l'élection présidentielle au Venezuela seront connus ce dimanche 20 mai dans la soirée.  1 526 829 974

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play