2 400 martiniquais sondés pour l'étude "Vie Quotidienne et Santé" d'ici décembre 2021

société
insee
©DR

L’Insee a lancé depuis lundi (7 juin) la dernière phase de l’enquête "Vie Quotidienne et Santé". C'est une enquête qui devrait permettre de mieux connaître les conditions de vie des Martiniquais et notamment les personnes porteuses de handicap et du 3e âge.

Connaître l’état de santé et de dépendance de la population c’est l’objectif de l’enquête "vie quotidienne et santé" lancée par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques). 

Par le biais de contacts téléphoniques programmés jusqu’au 11 décembre, la Martinique est la 3e et dernière phase de l’enquête. Cette grande consultation a débuté sur internet, en janvier dernier puis il y a eu l’enquête papier et pour terminer, c’est au moyen du téléphone que le contact est établi avec les personnes-cibles. 

D’ici la fin de cette dernière phase, 2 400 Martiniquais devraient être contactés par les agents de l’institut de la statistique.

Enquête téléphonique
La 3e phase de l'enquête devrait permettre de joindre 2 400 personnes d'ici le 11 décembre prochain. ©DR

 

Une trentaine de questions pour cerner les conditions de vie des Martiniquais

 

Pour valider au mieux cette étude grandeur nature, les personnes jointes au téléphone vont devoir répondre à une batterie de questions. Pas moins d’une trentaine de questions qui porteront notamment sur le handicap, les maladies chroniques ou encore sur le vieillissement.  

Cette enquête devrait aussi par exemple recenser les difficultés que certaines personnes rencontrent au quotidien pour réaliser des gestes simples ou pour se déplacer. Autre volet, évaluer le type d’aides dont ces personnes disposeraient.

Parmi les questions figurant dans le listing : la situation et l’état des infrastructures dévolues aux personnes porteuses d’un handicap et aux personnes âgées. Ces équipements et aménagements sont-ils adaptés, suffisants, en bon état ou alors faut-il les améliorer ?  

Les résultats de cette enquête devraient être de bons indicateurs pour la Martinique de demain et pourraient être une base de travail pour les collectivités.

L’étude permettra en effet d’évaluer les politiques de santé publique mises en place par les collectivités et leurs réels effets sur la population. Les associations et structures d’aide et de soutien aux personnes porteuses d’un handicap ou encore le 3e âge sont impatientes de connaître le ressenti de la population et surtout de savoir si les collectivités et pouvoirs publics se baseront sur cette enquête pour modifier leurs stratégies.