publicité

2000 personnes ont participé au Carnival Run pour la bonne cause

À un peu plus de deux semaines des jours gras, le Rotary Club de Schœlcher fait son carnaval pour la bonne cause, avec son Carnival Run. Il s’agit d’une course festive et familiale tout en couleur sur 5 kilomètres dans le bourg Schœlchérois ce samedi 16 février 2019.

Les participants ont joué le jeu et ont sorti leur déguisement. © MJ
© MJ Les participants ont joué le jeu et ont sorti leur déguisement.
  • Guy Etienne - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le
Plus de 2 000 coureurs ont pris le départ de la 4e édition du Carnival Run ce samedi 16 février 2019 sur la plage de Madiana à Schoelcher.

L'objectif principal de cette course festive sur 5 kilomètres est de collecter 15 000 euros, pour venir en aide aux familles d’enfants atteints de troubles dys.

"Il s'agit d'une course déguisée. Les participants ont une contribution financière à donner et nous avons aussi des partenaires financiers qui nous accompagnent aussi bien pour la mise en place et aussi pour contribuer aux fonds. Et une fois que ces fonds seront collectés, nous verrons avec l'association par rapport aux démarches à mettre en place pour reverser cette somme. L'intégralité de la somme, au-delà du fait de payer évidement les frais de fonctionnement de la mise en place de l'action, tous les bénéfices seront mis sur la création d'un dépliant, d'aider les familles dans les surcoûts de diagnostique, mais par le biais de l'association qui bénéficiera des fonds que nous avons collectés", explique Nathalie Bonheur, la présidente du Club service.

En Martinique, 8% des enfants seraient concernés par des troubles du langage et des apprentissages (dyspraxiques, dysgraphiques, dyslexiques, dysorthographiques, dyscalculiques ou dysphasiques). 

"Les personnes atteintes de troubles dys, c'est une cause que nous avons touchée du doigt il y a quatre ans de ça donc c'est pour ça que nous sommes à la 4e édition de la Carnival Run. Nous avons décidé de travailler avec les associations qui œuvrent auprès des familles ayant des enfants atteints de troubles dys afin de mieux faire connaître ce trouble. Et voir comment on pourrait les accompagner pour une meilleure détection et que les personnes soient mieux accompagnées que possible en mettant en place cette action Carnival Run pour collecter des fonds pour permettre un travail auprès de ces associations et ces familles. Il n'est pas évident de lever des fonds facilement donc si nous arrivons à mettre en place un accompagnement pour dix enfants et que ça se passe bien, voir dans quelle mesure nous pourrions faire perdurer ce partenariat, de telle sorte que nous accompagnions plus d'enfants sur le territoire", poursuit la présidente. 

L'évènement s’est achevé par une beach party avec DJ sur la plage de Madiana à Schoelcher. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play