Le licenciement de Frédérique Fanon Alexandre annulé

justice
Photo fanon
C'est avec une joie contenue que Frédérique Fanon Alexandre a reçu le jugement du tribunal administatif de Basse terre. Son licenciement pour faute grave est annulé par la juridiction basée en Guadeloupe.
" Je suis soulagée, mais j'ai tellement de mal à sourire depuis si longtemps". "C'est un long combat que je mène pour faire respecter mon honneur", nous déclare Frédérique Fanon- Alexandre.

Le tribunal administratif de Basse-terre vient de décider d'annuler le licenciement prononcé à son encontre par le conseil général en 2011, quelques mois après le changement de majorité.

L'affaire Fanon-Alexandre, cristallise les tensions entre les anciens et les actuels militants du PPM après la scission (2006) au sein du parti fondé notamment par Aimé Césaire.

Frédérique Fanon Alexandre fut pendant 5 ans, directrice de cabinet de Claude Lise, président du conseil général.

Elle est nommée Directrice Générale des Services Départementaux en juin 1997, elle est alors l’une des quatre femmes nommées à un tel poste en France.

​En 1999, l'état la distingue, elle est faite Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

C'est en 2008, que commencent ses ennuis, "elle connaît  les affres d’une garde à vue humiliante" disait à l'époque Claude Lise.

Frédérique Fanon Alexandre va être poursuivie pour gestion de fait par la Chambre Régionale des Comptes et par la Cour des Comptes, puis  poursuivie au pénal par le Procureur de la République pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.

En août 2011, elle est licenciée pour faute grave, c'est cette procédure que le tribunal administratif de Basse-Terre vient d'annuler.

Réaction de la présidente du conseil général sous forme de communiqué :

Suite avec le communiqué de presse diffusé dans la journée du jeudi 15 novembre par Frédérique Fanon Alexandre.