Des logements occupés par des familles sinistrées

société
Photo occupation cité
Plusieurs familles occupent depuis mercredi soir à Fort de France, 44 logements qui appartiennent, au bailleur social, la Simar.C'est la conséquence d'un coup de force mené par un conseiller général.
"nous sommes des sinistrés depuis des années et nous en avons assez des beaux discours de ceux qui nous promettent un relogement". C'est ainsi que se manifeste l'indignation d'une quarantaine de femmes, d'hommes et d'enfants du "fonds sinistrés", quartier populaire de Fort de France. Certains sont sinistrés  depuis plus de 20 ans et vivent dans des conditions souvent précaires. Depuis mercredi soir, ils occupent des logements qui n'ont pas été attribués.

Une manifestation inédite, dirigée par un politique, le conseiller général Yves André Joseph. Un habitué des coups de gueule dans l'hémicycle du conseil général et parfois sur le terrain.Il est conseiller général de ce canton de la ville et invite ces familles à rester sur place : "occupez  le site jusqu'à la signature d'un accord digne de ce nom", dit-il.

Sous sa houlette,  44 appartements appartenant au bailleur social, la Simar, sont, pour l'instant, occupés par des personnes qui veulent vivre dans leur quartier et pas ailleurs.
 
Regardez cette manifestation des indignés du quartier, " fonds sinistrés" à Fort de France.
Images EXCLUSIVES pour notre site.