"C'est très dur de perdre un enfant dans ces conditions"

justice
témoignage de la mère
Sonia Cabrimol, la mère de la victime ©Martinique 1ère
Témoignage bouleversant de la mère du jeune Harry Cabrimol, tué dans la nuit du 25 juillet 2010 à Basse-pointe. Le meurtrier de son fils a été condamné à 6 ans de prison  aux assises de Fort de France.
Une soirée qui se termine mal, ce 25 juillet 2010 au quartier Dominante au Marigot. Harry Cabrimol, 22 ans, a reçu un coup de couteau mortel de Willliam Noteuil, 23 ans, un footballeur émérite de Basse-pointe.
Un drame dans un contexte de tension à l'époque, entre jeunes de Basse-Pointe et du Marigot.

Tension entre jeunes

En quittant une soirée d'anniversaire, William et trois de ses amis sont bloqués par un véhicule. Harry Cabrimol, son frère et une troisième personne se rapprochent de leur voiture. William, assis côté passager, est pris à partie et frappé dit-il. "L'un d'eux me demande pourquoi je les regarde comme ça, je réponds qu'il n'y a rien", précise t-il. "Selon moi, c'est une histoire en relation avec cette rivalité entre des jeunes de Basse-Pointe et du Marigot. Mais on ne se connaissait pas" ajoute William.
 

Un mauvais regard

L'accusé précise qu'en voulant se débattre il s'empare d'un couteau et atteint Harry. "C'était juste pour me protéger", explique-t-il. Le jeune Cabrimol a juste le temps de dire à son frère Kévin, qui l'accompagnait, qu'il ne se sentait pas bien avant de s'effondrer et se vider de son sang. Harry Cabrimol était, selon ses proches un jeune sans histoire.C'est visiblement un échange de regards qui semble à l'origine du coup de couteau mortel porté à Harry.

Le témoignage bouleversant de sa mère, au palais de justice de Fort de France.

Verdict : William Noteuil, condamné pour coups mortels sur Harry Cabrimol à 6 ans de réclusion.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live