publicité

Fin du conflit des pêcheurs et déblocage du port

Après de longues heures de discussion, les parties prenantes au conflit ont signé un protocole d'accord en 17 points, lundi matin à la préfecture. L'augmentation de la participation financière de l'état est déterminante dans cet accord.

Signature fin du conflit des marins pêcheurs, en présence des élus et du préfet © Karl Sivatte
© Karl Sivatte Signature fin du conflit des marins pêcheurs, en présence des élus et du préfet
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Dix jours de blocage du port de commerce de Fort de France, plusieurs heures de discussion avant un protocole d'accord entre les représentants des marins pêcheurs, le préfet, certains parlementaires et des représentants des collectivités locales. Tous ont enfin trouvé la solution, d'abord un consensus entre élus locaux et pêcheurs, puis une intervention salutaire, semble t-il, de Victorin Lurel, ministre des outre-mer, auprès de Jean-Marc Eyrault, le premier ministre.

Le gouvernement a confirmé, ce que les élus savaient déjà depuis plusieurs heures, la réévaluation de la participation de l'état à un million d'euros supplémentaire pour indemniser les pêcheurs, privés de recettes à cause de la pollution au chlordécone de certaines zones de pêche. A lire, la lettre du préfet aux élus avant la signature de l'accord.
Un protocole d'accord de fin de conflit en 17 points a été signé dans la nuit. L'état et les collectivités locales s'engagent notamment sur une aide d'urgence en faveur des pêcheurs de 3,5 millions d'euros. 2 millions pour l'état, 1,5 million pour la région et le département. L'accord met fin au conflit des marins pêcheurs qui ont procédé au déblocage immédiat des entrés du port de Fort de France.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play