publicité

Plusieurs jeunes gens dont une chanteuse condamnés pour trafic de drogue

Huit martiniquais condamnés pour trafic de drogue par le tribunal correctionnel, lundi à Fort de France. Certains écopent de peines de prison ferme, d'autres avec sursis. C'est le cas de la chanteuse, Cindy Faustin.

Les proches des prévenus et l'une des avocates des familles © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Les proches des prévenus et l'une des avocates des familles
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Tout commence par l'arrestation en 2011, de deux mineures à l'aéroport du Lamentin. Elles cachent de la résine de cannabis sur leurs corps. Les enquêteurs savent qu'ils sont en présence d'un réseau. Les jeunes mules leur fournissent des informations déterminantes.

Quelques jours plus tard, d'autres arrestations interviennent. Certains sont placés en détention provisoire. Cinq jeunes martiniquaises sont soupçonnées de transporter de la cocaïne vers la France. Parmi elles, Cindy Faustin, chanteuse de zouk révélée dans une émission de télé crochet. Elle passera deux semaines en prison du 30 janvier au 17 février 2012, dans la région parisienne puis au centre pénitentiaire de Ducos.

L'enquête révèle l'existence d'un réseau entre la Martinique et le Val de Marne. Les jeunes filles sont tombées sur des trafiquants qui n'ont qu'une mission : alimenter en cocaïne le marché parisien et assurer le trafic de la résine de cannabis pour une certaine clientèle locale. 
Mules-Affaire
Le tribunal correctionnel prononce des peines de prison plus ou moins sévères. Cindy Faustin était la seule absente du procès pour raisons médicales selon son avocate. Elle est condamnée à trois ans de prison avec sursis, pour avoir facilité le trafic de drogue, en donnant imprudemment quelques indications aux trafiquants.

Quatre autres jeunes filles écopent aussi de 3 ans de prison avec sursis. Un garçon, est condamné à 4 ans de prison ferme car sous le coup d'une procédure pour récidive. "L'adjoint" au chef du réseau local est condamné à 6 ans de prison ferme, son "supérieur", 8 ans ferme.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play