Les journées de l'indianité rassemblent Martiniquais et Guadeloupéens

culture
Roi indien
Le roi indien pendant la cérémonie ©JC Samyde
Prestations de danse indienne, témoignages, exposition, conférence et visite guidée de temples indiens dans les communes de Basse- Pointe et de St Pierre, jusqu'au 8 mai 2013 pour célébrer l'arrivée des indiens dans nos régions.
Cette période correspond à  l'anniversaire de l'arrivée des premiers travailleurs indiens en Martinique, il y a 158 ans. Les premiers Indiens débarquèrent à Saint-Pierre du navire L'Aurélie. Des travailleurs venus pallier le manque de main d'oeuvre que connaissait la Martinique. Rejetés par la population, ils ont vécu "cloîtrés" en  préservant  leur patrimoine culturel et  leur religion. Ils ont constitué la main d'oeuvre sur les grosses exploitations cannières du nord, à Saint-Pierre et surtout à Basse-Pointe, et en particulier sur les habitations Gradis et Pécoul.

Le groupe Lalsingué  de St François (Guadeloupe) fondé en 1967 sur le podium des festivités du mai de St Pierre, présente des scènes de l'arrivée des indiens lors d'une séquence.Un héritage à valoriser
De nos jours, les originaires de l'Inde, présents notamment à St Pierre et à Basse Pointe assument cet héritage. Les documents d'archives, nous révèlent que plus de 25 000 d'entre eux, ont émigré en trente ans aux Antilles. Au nombre des apports , nous retenons entre autres, sur le plan culinaire le Colombo, ou le  curcuma qui agrémentent nos mets traditionnels.  Au delà de cet héritage culinaire, les descendants d'Indiens font partie intégrante des populations  des Antilles et participent pleinement à la vie sociale, économique et culturelle de Guadeloupe et de Martinique.