publicité

"Mon fils, ils l'ont tué pour rien" : Propos d'une mère anéantie par la douleur

Au lendemain de la fusillade qui a coûté la vie à Bruno Pacquit, 21 ans, sa mère et ses amis préparent le deuil et s'interrogent sur cette escalade de la violence dans la société martiniquaise. Par ailleurs, des témoins affirment qu'un vol de bijou serait la cause du drame. 

La mère de Bruno Pacquit © Martinique 1ère
© Martinique 1ère La mère de Bruno Pacquit
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le

La douleur et le cri de colère d'une maman

Fusillade-La Démarche
DMCloud:67151

Les langues se délient

Les gendarmes entendent de nombreuses versions au terme de plusieurs heures d'audition de témoins. Au nombre de ces versions, celle d'un jeune homme qui s'est présenté dimanche, avec son père à la brigade de gendarmerie de Schoelcher. Il aurait dit aux enquêteurs que les agresseurs étaient à sa recherche pour le vol d'une bague en or.

Le groupe aurait eu vent de sa présence lors de la fête et aurait décidé de le poursuivre...des coups de feu sont partis dans toutes les directions. Bruno Pacquit a été tué, il n'était visiblement qu'une victime innocente dans cette affaire. Les suspects devront s'expliquer.

Un deuxième suspect arrêté

Lundi matin, les gendarmes ont arrêté un deuxième suspect, après celui qui avait été appréhendé dans la journée de dimanche. Avec un autre jeune homme qui est gravement blessé, après avoir été lynché par la foule, cela porte à trois le nombre de suspects qui devront répondre aux questions des enquêteurs pour cet acte barbare perpétré lors d'une paisible fête d'anniversaire.

Deux autres suspects sont recherchés par les gendarmes, ils sont déjà identifiés. Pour ce qui concerne les cinq blessés, le plus gravement atteint est placé dans un coma artificiel à l'hôpital Pierre Zobda Quitman.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play