La sécurité est le principal souci des organisateurs

tour de martinique en yoles
Yole à Fort de France
La sécurité des équipages est le souci majeur des organisateurs. ©SYR Martinique
La sécurité sur l’eau est aussi importante afin que les étapes ne se déroulent pas dans la  confusion générale avec plus d’un millier d’embarcations de toutes sortes entourant les 18 yoles disputant le prologue de dimanche puis les 7 étapes.

Police du tour et commissaires

La police du tour est très vigilante pour permettre aux yoles d'évoluer en toute liberté. Les commissaires qui encadrent la flottille sont présents plus d’un quart d’heure avant le départ de l’étape. Ils doivent veiller à ce que les yoles mâtent dans de bonnes conditions, ne se gênent pas pour prendre le départ.

Les commissaires chasseront aussi toutes les embarcations qui veulent s’approcher des yoles qui se préparent à disputer l’étape du jour. Tout est mis en œuvre pour qu’aucun bateau suiveur ne vienne perturber les yoles qui s’étireront sitôt le départ donné. A chaque étape, les commissaires de course notent beaucoup. Ils surveillent le port du gilet de sauvetage devenu obligatoire.
Yoles de Martinique
Le port du gilet de sauvetage est strictement contrôlé par le jury. ©SYR Martinique

Le jury se veut exemplaire
Le jury compte souvent le nombre de coursiers à bord de la yole :14 et pas un de plus, sinon c’est la pénalité. Ils s’arrêteront à chaque bouée pour vérifier que les yoles ne la touchent pas. La fédération des yoles dispose d'une batterie de sanctions pour assurer l’équité sportive sur l’eau. Le refus de priorité, par exemple, peut donner lieu à des réclamations.

Les services de l'état mobilisés

Les agents des affaires maritimes renforcés par des gendarmes patrouilleront aux abords du périmètre de sécurité pour contrôler les certificats de navigabilité, le respect de la zone des 300 mètres durant la course et  celui de la zone d’arrivée,  les assurances, le nombre de personnes à bord, le port du gilet de sauvetage.

Le dispositif à terre est aussi important avec un hélicoptère de la gendarmerie d’une grande aide pour maîtriser les embouteillages dans une ville étape, solutionner les difficultés de circulation, les évacuations sanitaires, les rixes  entre bandes rivales. Gendarmes, pompiers, secouristes de la Croix Rouge, policiers municipaux, vigiles et autres employés des sociétés de gardiennage seront sur le terrain pour assurer la sécurité de la manifestation.
Sourire de spectatrice
Le tour de Martinique des yoles rondes est aussi le rendez-vous de l'élégance. ©SYR Martinique

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live