La colère des planteurs monte

environnement
Epandage en question
Des centaines de régimes de bananes sacrifiés par les planteurs chaque semaine. ©Martinique 1ère
Les planteurs ne digèrent pas la récente décision du tribunal administratif de suspendre l'épandage aérien car le champignon ravage encore leurs plantations. Ils estiment qu'il n'y a pas d'alternatives sérieuses à l'épandage aérien. A voir ce reportage dans une exploitation du François.
Les planteurs estiment qu'il n'y a pas d'alternatives sérieuses à l'épandage aérien et fustigent les propos du premier ministre qui avait accordé deux ans à la profession pour s'organiser. Paroles de planteurs sur l'exploitation de Jean-Yves Paviot au François. A (re)voir le reportage  de Sangha Fagour et William Zebina.