martinique
info locale

Cinq arrestations après le saccage de l'appartement

faits divers
Les vandales
Samedi 7 septembre 2013, le saccage de l'appartement à Acajou au Lamentin. ©Martinique 1ère
Les policiers ont rapidement identifié les principaux meneurs qui ont incité la foule à saccager l'appartement de la mère du meurtrier présumé, samedi dernier à Acajou, au Lamentin. Cinq jeunes gens sont actuellement en garde à vue.
Cinq jeunes gens interpellés dés 6 heures mercredi matin à Basse-Gondeau au Lamentin par les policiers. Ils n’auraient pas opposé de résistance dans ce quartier réputé sensible. Ces personnes sont soupçonnées d’avoir participé au saccage de l’appartement de la mère du présumé meurtrier d’Allan, samedi dernier en marge d’une marche qui se voulait pacifique en la mémoire du jeune lamentinois.
 
La police et la justice reprochent  à ces jeunes d’avoir incité la foule à s’en prendre à l’appartement de la mère du meurtrier présumé. Une femme enceinte, qui avait assisté à la mise à sac de son logement. Elle ne doit son salut, dit-elle, qu’à la présence à ses côtés d’une petite fille de 24 mois.

Les autorités ont réagi rapidement comme pour rappeler à tous, que nul ne peut se faire justice lui-même, d’autant que l'auteur présumé du meurtre d’Allan et l'un de ses complices, sont en détention. Pendant ces auditions, les policiers cherchent à déterminer le rôle des uns et des autres. La garde à vue se prolongera au moins jusqu'à jeudi matin au commissariat du Lamentin.