publicité

Direction et grévistes s'entendent pour réorganiser les urgences

Les grévistes sont divisés sur la poursuite de la grève, entamée jeudi matin aux service des urgences de l'hôpital Pierre Zobda Quitman. Ils doivent en décider vendredi lors d'une assemblée générale, mais l'apaisement est en vue car direction et grévistes s'entendent pour réorganiser les urgences.

Débats parfois vifs entre grévistes © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Débats parfois vifs entre grévistes
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
Manque de médecins, d'infirmiers ou de matériels, le personnel du service des urgences de l'hôpital Pierre Zobda-Quitman a fait état de sa lassitude pendant toute la journée de jeudi en bloquant les accès de l'établissement. "Ce qu'on aimerait ce qu'il y ait un 5 février  (grève générale)...pour manifester pour le système de santé martiniquais", déclare une infirmière urgentiste.

 A l'issue de longues discussions entre direction et grévistes, des solutions d'amélioration des conditions de travail semblent avoir été trouvées. "Il nous faut réorganiser totalement ce service des urgences", concède Daniel Riam, le directeur du CHU de Martinique. A (re)voir le résumé de Fabienne Léonce et Stéphane Sovillier.
Mouvement aux urgences de PZQ

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play