martinique
info locale

"Je quitte la Martinique par sécurité" déclare la maman du meurtrier présumé

faits divers
Micheline Rabot, mère de Luigi
Jeanne-Micheline Rabot, mère de Luigi, meurtrier présumé d'Allan Bourgeois ©Martinique 1ère
Une semaine après la condamnation des meneurs qui ont contribué à saccager son appartement au Lamentin, la mère du meurtrier présumé d'Allan, va quitter la Martinique car elle ne se sent plus en sécurité.
Micheline Rabot 38 ans, mère de Luigi, meurtrier présumé d'Allan Bourgeois, dont le corps a été retrouvé le 4 septembre 2013 dans une rivière à Fort de France, estime qu'elle ne peut plus vivre à la Martinique après le saccage de son appartement au Lamentin. Les auteurs des faits ont été arrêtés, jugés et condamnés, mais elle erre toujours dans les rues de Martinique.

Enceinte de six mois, mère déjà d'une petite fille de deux ans, elle passe la nuit dans sa voiture ou chez des amis, dit-elle. Après le saccage de son appartement, la mairie du Lamentin lui a proposé un hébergement, "deux nuits dans un hôtel à Rivière-Salée, sans les conditions nécessaires pour une mère de famille", précise son avocat, Maître Frantz Lebon.

Aujourd'hui, Micheline Rabot a décidé de quitter la Martinique, probablement pour vivre en France, pendant quelques temps. Dans un entretien accordé à notre site, elle revient sur les relations de son fils Luigi (en détention) et Allan, de sa situation personnelle compliquée et de la suite du procès des casseurs. Elle a obtenu la condamnation des auteurs du saccage de son appartement et une somme d'argent. Elle répond à nos questions, en compagnie de son avocat, Frantz Lebon.
DMCloud:117841

 

Publicité