Nouvelles captures de poissons lions

environnement
Poissons lions
La chasse aux poissons lions s'intensifie à la Martinique ©Martinique 1ère
Des plongeurs ont chassé le poisson lion samedi aux Anses d'arlets. Depuis son apparition, l'espèce a envahi les rivages de Martinique et détruit près de 80% de la biodiversité, d'où la volonté d'en réduire la quantité.
Depuis l'apparition du premier poisson-lion en 2011 à la Martinique, cette rascasse volante particulièrement invasive n'a cessé de se développer. D'abord sur la côte Caraïbe, puis au nord et au sud. Les scientifiques estiment que sa présence provoque une réduction de 80% de la biodiversité. Jusqu'à présent, il n'a pas été observé de baisse des densités : celles-ci semblent rester élevées pendant une période suffisante pour causer de graves dommages aux récifs et aux espèces de poissons.

Deux seuls moyens de lutter contre cette invasion : la chasse et la pêche. Pour l'Observatoire du Milieu Marin Martinique, l'objectif est de réguler la propagation du poisson lion. Cette espèce a semble t-il trouvé tous les éléments favorables à son expansion : la ressource en poissons, l'absence de prédateur, un habitat favorable, une température qui lui convienne et des endroits pour s'abriter. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live