publicité

"Les ONG sont reparties la tête basse et les poches pleines"

Quatre ans après le terrible séisme qui a dévasté Haïti, entraînant la mort de plus de 220 000 personnes, Franz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste - seul quotidien publié dans le pays - dénonce la gabegie de l'aide internationale et la mauvaise gestion des autorités haïtiennes.

© (THONY BELIZAIRE / AFP)
© (THONY BELIZAIRE / AFP)
  • Par Raphaël Bastide
  • Publié le , mis à jour le
12 janvier 2010, 16h53 : Haïti est touchée par un tremblement de terre d'un magnitude de 7,3 qui dévaste le pays. On dénombre 230 000 morts, 300 000 blessés et un million et demi d'Haïtiens sans abri. Au lendemain de la catastrophe, la machine humanitaire est sur le terrain et de nombreuses ONG "se disputent" la reconstruction du pays. Aujourd'hui, quatre ans après, Franz Duval du Nouvelliste, à l'image de nombreux observateurs, dénonce "un gâchis de l'aide internationale".
Franz Duval interrogé par Pedro Monerville

DUVAL

En 2013, le réalisateur Raoul Peck, dans un documentaire diffusé sur Martinique1ere et Arte dressait un constat implacable sur la gestion calamiteuse de l’après-catastrophe par la communauté internationale. 
Voir un extrait

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play