martinique
info locale

Chikungunya : toujours là.

santé
Chikungunya
©Martinique 1ère
L'agence régionale de santé vient de livrer un nouveau point sur la progression du virus chez nous.
Depuis début décembre 2013, le dispositif renforcé de surveillance des cas cliniquement évocateurs basé sur le réseau de médecins sentinelles a permis d’estimer à 340, le nombre de consultations en médecine générale pour suspicion de chikungunya fait savoir l’agence régionale de santé. Plus de 65% de ces cas (220) ontété signalés entre le 6 et le 12 janvier. Ces données confirment que la circulation du virus s’intensifie dans le département. La surveillance des cas probables et confirmés est menée en étroite collaboration avec les laboratoires de biologie médicale de ville, et hospitaliers de Martinique et le CNR des arbovirus de l’Institut Pasteur de Guyane ainsi que le CNR des arbovirus de l’IRBA à Marseille.
D’ores et déjà, 127 cas confirmés ou probables ont été rapportés par la surveillance depuis la deuxième semaine de décembre 2013. Les cas biologiquement positifs (confirmés ou probables) se répartissent maintenant sur 12 communes du département : Bellefontaine, Case-Pilote, Ducos, François, Lamentin, Rivière-Salée, Saint-Esprit, Saint-Joseph, Schoelcher, Gros-Morne, Lorrain et Fort de France. C’est d’ailleurs dans le chef-lieu que l’on recense  plus de 55% des cas. Huit patients biologiquement confirmés ou probables ont été hospitalisés au CHU de Martinique. Cinq d’entre eux ont pu être expertisés et classés comme non sévères. Aucun décès n'est rapporté à ce jour.

 
Publicité