martinique
info locale

JP Jouanelle fait chevalier de l'Ordre National du Mérite

distinction
JP Jouanelle mérite
Jean-Paul Jouanelle (à droite), vient de recevoir sa médaille des mains de son parrain, Roger Dejaham. ©Gérard Germain
Jean-Paul Jouanelle, 62 ans, actuel délégué général de Contact-Entreprises, a reçu mercredi soir à l'habitation Clément au François, la médaille de chevalier de l'Ordre National du Mérite, en présence de personnalités du monde, institutionnel, politique, économique, et associatif.
Né en 1952 au Mali de Marie-Paule Vilo et de Félix Jouanelle, administrateur de la France d'Outre-mer, les souvenirs les plus précis de Jean-Paul concernent le Mali. C'est peut-être en se faisant traduire les récits des griots chantant la grandeur de l'empire du Mali qu'est née sa passion pour l'histoire et sa culture anti-raciste, aux côtés des Français, Arabes, Malinkés...

Après son baccalauréat en août 1969, il quitte la Martinique afin de poursuive ses études, à l'École Albert Mun à Nogent sur Marne. Après sa licence d'histoire, il intègre l'Institut d'Études Politiques de Paris. En 1977, il décroche son diplôme, section relations internationales, spécialisation : "questions européennes".

Carrière intense

1980, il est stagiaire au cabinet de Claude Cheysson, commissaire au développement à la commission des communautés européennes. Septembre 1981, Jean-Paul Jouanelle devient assistant parlementaire du député socialiste guadeloupéen, Frédéric Jalton. Il fréquente les têtes du parti socialiste français, Michel Rocard, Laurent Fabius, François Hollande ou Lionel Jospin. Inscrit au parti depuis 1979, il se constitue le carnet d'adresses dont il dispose aujourd'hui. 

En 1989, il devient le directeur de cabinet d'Albert Fleming, maire de Saint-Martin. Deux ans après, repéré par Louis Le Pensec, il se retrouve attaché de presse du ministre socialiste de l'outre-mer et porte-parole du gouvernement Rocard. En 1989, un de ses amis étudiant, Antoine Karam, remporte les élections régionales en Guyane et propose à Jean-Paul Jouanelle le poste de directeur de cabinet. En 1999, il est nommé attaché de presse à l'ambassade de France au Mali.

Découverte du privé

En janvier 2002, il rentre à la Martinique à la demande de Claude Lise, alors président du conseil général. Il occupe successivement les postes de directeur de cabinet du président, la coordination des équipements culturels, la direction du centre de découverte des sciences de la terre, à Saint-Pierre puis rejoint la direction technique du conseil général. Depuis Avril 2010, il est délégué général de Contact-Entreprises, organe de communication des entreprises martiniquaises.

Féru d'art martial

La vie de Jean-Paul Jouanelle est fortement inspirée par les valeurs des arts martiaux japonais : humilité, rectitude, courage, sincérité, amitié. "Francisco", récemment disparu, était l'un de ses maîtres. Il avoue que les longues conversations avec lui au Morne-Vert puis au Morne-Rouge lui manquent cruellement aujourd'hui.

Jean-Paul Jouanelle, est fait chevalier de l'Ordre National du Mérite par la république, qui récompense sa riche carrière au service de l'état et des collectivités territoriales."Tu peux être fier de ton parcours, tu ne le dois qu'à toi-même, à ton travail et à ta détermination", a déclaré Roger De Jaham, parrain du récipiendaire pour l'occasion. 
JP Jouanelle fait chevalier de l'Ordre National du Mérite
©Gérard Germain
JP Jouanelle
©Gérard Germain

JP Jouanelle
L'épouse du préfet, le préfet, Laurent Prevost (membre de l'ordre national du mérite) et Jean-Paul Jouanelle. ©J.N


Publicité