Communautés d’agglomérations : 10, 11, 25 avril, qui présidera quoi ?

communautés d'agglomération
Espace sud en réunion
©Espace sud
Ce jeudi après-midi, les conseillers de la communauté d'agglomération du sud doivent, élire leur président. Ils inaugurent un cycle d'élections des présidents des conseils communautaires, qui disposent désormais d'un vrai pouvoir local.
La Martinique compte trois communautés d’agglomérations, la CACEM (communauté d’agglomération centre Martinique)  avec ses 4 communes du centre et ses 56 sièges, "Cap Nord" (communauté d’agglomération du pays nord Martinique) avec 18 communes et 54 sièges, et "L’Espace Sud" : 12 communes et 37 sièges.

Le nombre de sièges de conseillers communautaires est précisé par arrêté préfectoral, les villes à forte population pèsent plus lourd et l’appartenance politique de leurs maires est importante pour le poids des partis, ce qui aide à mieux comprendre la promptitude de certains partis à aider des candidats se prétendant sans étiquette pendant la campagne des municipales.

ESPACE SUD : Élection le 10 avril

On pourrait penser que la balance penchera en faveur des RDM, patriotes et sympathisants et que le maire des Anses d’Arlet n’a rien à craindre, mais personne ne peut se vanter de pouvoir réunir 18 des 37 sièges, pour obtenir la majorité. Dans ce scrutin, il s’agit d’intérêts communautaires et une même vision du développement peut écarter l’obstination à favoriser l’harmonie des couleurs politiques. André Lesueur (FMP), Eugène Larcher et Arnaud René-Corail, sont candidats.

Cependant certains maires envisageraient de demander le report de cette élection, en raison du recours déposé par le préfet devant le tribunal administratif, à propos de la répartition des sièges. A Rivière-Salée, la majorité récupère un siège de plus, aux Trois-Ilets, la majorité n'a plus que deux sièges, l'opposition en récupère un, même cas de figure au Vauclin. Cette situation change toutes les prévisions de vote. Réponse ce jeudi dans l'après-midi.

CACEM : Élection le 11 avril

Après Serge Letchimy de 2001 à 2008 et Pierre Samot de 2008 à 2014,  le PPM, Bâtir le Pays Martinique et leurs proches avaient peu de raisons de ne pas accepter la candidature d’Athanase Jeanne-Rose, maire de Saint-Joseph, l’élection du vendredi 11 avril ne devrait pas réserver de surprise.

CAP NORD : Élection le 25 avril

L'ancien président, Ange Lavenaire, les maires proches de la famille RDM et des patriotes ont droit à 30 sièges sur 54 dont 12 au Robert et 9 à Sainte-Marie, sauf coup de théâtre ou adhésion à un hypothétique projet commun, les conseillers d’opposition et les communes à couleur politique différente ne pourront que difficilement changer les choses et perturber la quiétude d’Alfred Monthieux, maire du Robert.

 

La communauté d'agglomération, un vrai pouvoir local :  http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/collectivites-territoriales/intercommunalite-cooperation-locale/que-sont-communautes-communes-communautes-agglomeration.html
Les Outre-mer en continu
Accéder au live