publicité

L'honneur retrouvé de Frédérique Fanon-Alexandre

Le tribunal correctionnel de Fort de France reconnaît que l'ancienne directrice du conseil général, licenciée pour faute grave, n'avait commis aucune faute. Elle vient d'être relaxée.

Frédérique Fanon-Alexandre directrice de cabinet du président de l'Assemblée de Martinique -Yvette Galot, ex conseillère régionale et membre de l’opposition au Diamant. © Martinique 1ère et FB Y.Galot
© Martinique 1ère et FB Y.Galot Frédérique Fanon-Alexandre directrice de cabinet du président de l'Assemblée de Martinique -Yvette Galot, ex conseillère régionale et membre de l’opposition au Diamant.
  • Martinique 1ère
  • Publié le
"Je suis heureuse que la vérité ait résonné aujourd'hui", déclare Frédérique Fanon-Alexandre, dans les couloirs du palais de justice de Fort de France. Après la cour d'appel de Bordeaux et le conseil d'état, qui avaient déjà statué en sa faveur, le tribunal correctionnel de Fort de France disculpe l'ancienne directrice générale des services du conseil général de Martinique.

Les magistrats reconnaissent qu'elle n'avait commis aucune faute. Licenciée en 2011, par la nouvelle gouvernance du conseil général, pour faute grave, il lui était reproché d'avoir utilisé chez elle le personnel de la collectivité. Le tribunal confirme que ces dispositions faisaient partie de son contrat.
Affaire Fanon

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play