Scène magico-religieuse devant la mairie de Basse-Pointe ?

faits divers
Scène de quimbois
Scène mystique à l'entrée de la mairie de Basse-Pointe ! ©Martinique 1ère
Madame le maire de Basse-Pointe est sous le choc après la découverte , "d'objets suspicieux" devant la porte d'entrée de la mairie, ce vendredi matin. Scène qui intervient dans le contexte d'une légère tension avec le syndicat majoritaire.
Ce vendredi matin, l'équipe municipale se préparait à la grande journée de mobilisation contre le chikungunya, lorsqu'elle s'est retrouvée en présence "d'objets suspicieux", à l'entrée de la mairie de Basse-Pointe. Un carton portant des inscriptions énigmatiques, une croix formée à l'aide de cendre, autant d'éléments sans ambiguïté pour les témoins de la scène : "On a déposé un quimbois devant la mairie", ont -ils dit au maire quelques minutes après cette découverte. "Je suis sous le choc", nous déclare, Marie-Thérèse Casimirius, élue maire de la commune, en mars dernier. Elle envisage le dépôt d'une plainte contre x à la gendarmerie.

Ce fait insolite intervient au lendemain d'une négociation entre la CGTM/SOEM  et le conseil municipal de la commune autour d'un préavis de grève. Le litige porte sur le licenciement de dix salariés, estime la section syndicale. La mairie, rétorque qu'il s'agit de fin de CDD, (contrat à durée déterminée), au 30 juin dernier. La mairie précise que compte-tenu de la situation économique du moment, elle a conclu un accord avec pôle emploi et une société de travail temporaire pour tenter de réinsérer ces personnes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live