Polémique dans le diocèse : l'archevêché répond !

religion
Archevêché
Le siège de l'archevêché à Fort de France ©Martinique 1ère
L’archevêché s’explique à propos de la polémique autour de l'église des Terres Sainville à Fort-de-France. Hier, une vingtaine de paroissiens s’était rassemblée pour exprimer leur colère car leur église est fermée depuis quatre mois pour cause de travaux.
"Des travaux sont en cours de réalisation", c’est ce que nous a assuré l’économe du diocèse Hervé Lordinot. Il s’agissait de travaux d’urgence pour répondre aux recommandations de la commission sécurité, venue inspecter les lieux en juillet. En cause, la dangerosité de l’édifice. Il fallait refaire l’électricité, sécuriser le faux plafond, changer certaines menuiseries. "Des travaux qui ont débuté au mois de septembre et qui prennent du temps parce que les choses ne sont pas simples", il ne s’agit pas là d’une sanction, estime Hervé Lordinot.

"Nous sommes à l’épilogue des travaux", poursuit l’économe qui espère que la situation se débloque dans les jours à venir. Mais là où le bat blesse, c’était sur le manque d’information. L’économe répond que l’évêque a effectivement communiqué auprès de la presse et des paroissiens et il estime aussi qu’il n’est pas nécessaire de communiquer tout le temps à ce sujet. Concernant les 40 000 euros récoltés par les fidèles des Terres Sainville, ce sont des fonds dédiés explique Hervé Lordinot qui seront donc utilisés pour la réhabilitation de la salle paroissiale.
 
En tout cas, le but ultime de l’archevêché, c’est de réhabiliter complètement l’église des Terres Sainville. Une opération qui demandera de l’argent, du temps, et beaucoup de patience de la part des paroissiens.